~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Mer 14 Jan 2009 - 16:21

      Ce soir-là, à l'Auberge, se fêtait l'anniversaire d'un homme qui s'avérait être un commercant haut-placé et pas mal aisé.
      Les personnes invitées, hommes comme femmes, étaient tous vêtus de manière chic - leurs manières bourgeoises ne laissaient aucun doute sur la fortune que devait posséder la personne pour laquelle ils s'étaient déplacés - et la salle de l'établissement était donc pleine. Enfin, disons que toutes ces personnes présentes pour la fête prenaient beaucoup de place, mais l'Auberge restait tout de même ouverte aux autres éventuels clients, s'ils voulaient se caser à des tables de libre pour boire un coup. Comme Oz, par exemple.

      Certes, on était en semaine.
      Certes, Oswald Roland était un élève de l'Académie de la ville.
      Certes, il n'était pas censé sortir le soir pour aller faire le zouave dehors.
      Certes.
      Mais ce n'était pas çà qui allait l'arrêter.

      Le jeune homme, après avoir supporté une journée de cours très ennuyeuse et après avoir glandé en beauté, si je puis dire, pendant deux heures dans la salle commune Dalavirienne, décida sur un coup de tête de sortir. Comme on était en fin d'après-midi et qu'il ne faisait pas encore tout à fait nuit, il pû sortir sans aucun problèmes par la porte d'entrée. Evidemment, il ne comptait pas rentrer de la nuit, ce qui aurait sûrement permis aux professeurs de l'arrêter s'ils auraient sû. Mais bon. Oz n'avait pas non plus inscrit ses projets sur son front. Il n'était pas si stupide que çà. Quand il se retrouva à l'extérieur, le garçon décida d'aller se balader un moment, histoire de se dégourdir les pattes en attendant que la nuit ne tombe. La température était fraîche, mais pas désagréable. Même vêtu que d'un pontalon noir et d'une simple chemise blanche, Oz n'avait pas froid. Non, la légère brise était même plutôt agréable. Il laissa ses pas le guider, vu qu'il n'avait pas de but précis pour le moment. Il traversa donc des rues tour-à-tour, passant devant des vitrines qu'il regardait du coin de l'oeil, pour voir s'il trouvait quelque chose d'intéressant. Mais il continuait sa marche, tranquillement, baillant quand il était seul, souriant d'un air charmeur quand il passait à côté d'un groupe de filles. Il pû observer le changement de couleur dans le ciel quand le soleil entama sa descente, même si cela ne l'intéressait pas tellement. Enfin, quand l'obscurité de la nuit commença à s'installer, Oz décida de s'arrêter et de se poser quelque part.

      Oui, mais où ?

      Le garçon aux cheveux noirs marcha encore sur quelques mètres, avant de trouver la réponse à sa question, là, juste devant lui. L'auberge de Sannom. Ouais, pas bête comme idée. Il n'aurait qu'à s'installer au bar, boire et faire connaissance avec les jolies filles du coin - du moins si jolies filles il y avait. Et s'il commençerait à fatiguer, il n'aurait qu'à s'installer à une table à l'écart et piquer un petit somme. Ou au pire, il avait toujours de quoi se payer une nuit dans une chambre. Il servait, l'argent du paternel. Hé. Oz poussa donc la porte de l'établissement et entra dans la grande salle, où il était déjà venu quelques fois ces derniers temps. La salle était d'ailleurs bien pleine ce soir. Le garçon haussa un sourcil lorsqu'il avisa le groupe d'hommes et de femmes vêtus de costumes dignes des plus grands bals, qui riaient dans un coin, attablés à de longue stables nappées de blanc. Hum. Un rassemblement de gens chics, un peu comme son propre père le faisait chez lui ? Pfouah. Super. Un instant, Oz fut tenté de rebrousser chemin. Puis il haussa les épaules et changea d'avis. Après tout, ce serait peut-être amusant. Observer ce genre de personnes, c'était déjà marrant en soit, mais ce le serait encore plus en ajoutant son grain de sel, non ? Oz souriait déjà d'avance. Enfin. Il verrait bien. Pour le moment, il se contenta de se frayer un chemin jusqu'au bar, tout au fond de la salle. Il prit place comme un petit prince sur un des fauteuils et avisa le barman.


      - Un verre et une bouteille de rhum pour moi, je vous prie.

      Certes, il était censé attendre encore un an avant d'atteindre sa majorité, le Oz, mais comme il avait l'air d'avoir 16 ans tranquille, le barman ne broncha pas et alla lui préparer sa boisson. Le garçon eut un sourire satisfait, et en patientant, il parcourut les gens présents dans la salle d'un regard rapide. La plupart étaient ces hommes et ces femmes bien habillés, évidemment. Lorsque le barman revint pour lui déposer un verre et la bouteille de rhum devant lui, Oz en profita pour lui demander qui étaient ces personnes. L'homme lui répondit qu'ils étaient tous là pour l'anniversaire d'un type qui avait pas mal d'argent, un commerçant qui avait réussi s'il avait bien compris. Oz le remercia, et continua son zyeutage en sirotant sa boisson alcoolisée. Il n'y avait personne qu'il connaissait ici. Tant mieux. Il n'osait même pas imaginer le jour où un professeur se pointerait quand il était en virée nocturne comme çà. Bah. Ce fut là qu'il vit l'homme qui devait sans doute être l'organisateur et le centre de la fête, qui traversait la foule de personnes invitées. Celles-ci répétaient toutes " Joyeux anniversaire Arnold ! " ce qui ne laissait plus aucun doute désormais. Lorsque le type passa à côté d'Oz, ce dernier ne pû résister à lui lançer à son tour, avec un sourire provocateur et un ton hypocrite :

      - Joyeux anniversaire, Arnold <3

      L'homme se retourna pour lui jetter un regard bizarre, en fronçant les sourcils, mais Oz ne lui rendit qu'un faux sourire d'ange. Comme une femme appellait le dénommé Arnold plus loin, ce dernier ne chercha pas à comprendre plus loin et passa son chemin. Oz continua de sourire bêtement un moment, puis avala une nouvelle gorgée de rhum. C'était bon, ce truc, tout de même. Le garçon, en même temps, prêtait une oreille attentive aux discutions qui se déroulaient à côté de lui, et ce fut ainsi qu'il apprit qu'un chanteur avait été engagé pour la soirée. Le nom échappa à l'Académicien, mais il comprit que le dit chanteur n'allait pas tarder à entrer en scène, car un homme qui semblait être un ami du dénommé Arnold annonça une " surprise musicale " ...

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Mer 14 Jan 2009 - 18:15

    Et effectivement, le chanteur allait bientôt entrer en scène. Mais, avant de vous montrer sa merveilleuse préstation, il vaudrait mieux vous expliquer les raisons de sa présence dans une soirée de nantis, non ?

    En réalité, Vasco avait décidé de montrer au peuple ses capacités avançées de pianiste. En ce beau début d'après midi, il avait donc montré à tous les passants de la place publique à quel point la musique était une seconde nature, pour lui, presque une maison. En fait, surtout le piano, c'était une partie de sa maison qu'il avait emmenée avec lui. Il avait donc interprété une chanson et gagné une certaine somme. Mais, après avoir remblalé ses affaires, un homme vint lui parler. Il lui expliqua qu'il comptait faire un cadeau d'anniversaire à son ami, et qu'il souhaitait l'embauchait pour cela. Mais cet ami n'étais pas un amateur de rock, alors il lui fallait éviter les choses qui sonnaient trop dures. Il faillit refuser à cause de cela, mais Vitani lui supplia qu'ils n'avaient pas les moyens de refuser une offre pareille. Bien sûr, elle avait raison. Aussi accepta-t-il avec le sourire, une idée derrière la tête. Il était payé d'avance, ce qui fut une bonne chose pour son plan d'action. En tous cas, il ne manquait pas de culot.. Il passa sa journée à rechercher les paroles d'une chanson qu'il écrivit pour l'occasion et, au soir, avait choisi les deux chansons qu'ils devait interpréter, en plus d'Happy Birthday. La soirée promettait d'être amusante.

    Vaso n'avait pas compté s'habiller particulièrement pour l'évènement, mais l'homme qui l'avait engagé lui avait acheté un costume. La cravate autour de son cou le gênait et il était furieux de ne pouvoir chanter ce qu'il voulait, mais il allait bien s'amuser tout de même. La seule chose qu'il regretta vraiment fut que ce n'était pas sur son piano, qui était après tout une partie de lui, qu'il jouait. Il avait posé son berêt-casquette sur la tête de Vitani, qui avait commençé par râler mais s'y était accomodée. Elle était couchée à, juste à côté de lui, et n'attendait qu'une chose : qu'il finisse sa première chanson. Même si elle faisait semblant de le gronder, elle allait savourer le spéctacle. Mais, pour l'instant, il chantait Far Away ( Nickelback ) et charmait une grande partie des filles de l'assistance. Quoi de plus normal, quand un homme chante cette chanson en donnant l'impression qu'il ne l'interprète rien que pour vos beaux yeux ? Quoi qu'il en soit, la chanson tirait à sa fin, et des aplaudissements s'élevaient, alors qu'il entamait la seconde, retrouvant le silence de la salle.

    Celle-ci était d'une mélodie légère, d'un genre plutôt pop et entraînante. Si la musique semblait innoncente, les paroles l'étaient beaucoup moins. Ce n'était pas non plus un truc extrème. Il y disait, en anglais bien entendu, qu'il ne se laissait pas acheter, que ce n'était qu'une façade. Son âme était libre, et il se fichait de ce que pensaient les pauvres riches. Tout ne s'achetait pas. La preuve, il était en train de faire quelque chose qui n'avait pas été inclue dans le contrat mais qu'il savait interdite. Il s'en fichait. Il ne cessait donc de critiquait ainsi les richards pour qui ils chantait. Il eut un sourire en voyant que l'homme qui l'avait engagé se faisait retenir par Arnold, qui semblait appréçier la blague, comme certains d'entre ceux qui comprenaient l'anglais. D'autres la prenait moins bien, sans doute parce qu'il se sentaient conçernés par les " Riches qui se croient plus fort que les dieux alors qu'ils ne font que se nourir d'illusions ", comme il le disait dans cette chanson. Il finit par achever son oeuvre, et eut droit à certains applaudissements, les plus forts venant d'Arnold, qui dû apprecier la blague ou son culot, peut-être même les deux. Venait le moment le plus drôle, par rapport auquel Vitani ramenait les affaires de son humain sur une table libre. Et puis, Vasco commença à chanter une chanson bien connu de tous, à une façon un peu Rock'n'roll quoi qu'il en soit.

    " Happy Birthday to you
    Happy Birthday to you
    Happy birthday to youuu, Arnyyyyy..
    Happy birthday to youuu. "

    Il constata avec joie le sourire sur le visages de ces riches qu'il n'aimait pas couler en une moue furieuse. Du moins, celui d'Arnold et de son ami qui avait payé Vasco pour une jolie préstation, non pas pour le ridiculiser.. Un grand sourire narquois sur le visage, il se leva sur le tabouret ou il était afin d'être bien visible.

    " Merci de m'avoir écoué avec autant d'attention, quoi que ce n'est pas ce que j'ai l'habitude de jouer .. On m'apelle Anonyme ! Bonne soirée ! "

    Et il sauta du tabouret avant de s'enfuir, ravi de voir que le type qui l'avait payé n'avait pas encore eut l'idée d'aller lui taper dessus. Il s'installa à la table choisie par sa Renarde, dessera sa cravate et défit quelques uns des boutons de sa chemise imaculée, par dessous son veston. Vitani était en train de lui faire des remontrances, mais il voyait bien qu'elle était morte de rire. En tous cas, il avait soif. Il commanda alors un jus de pomme - il n'avait goûté l'alcool qu'une fois, et l'état de son ivresse l'avait tant pérturbé qu'il ne l'avait plus fait depuis - et une gamelle d'eau pour son familier, gratifiant la serveuse d'un sourire éclatant. Il ne tarda pas à être servit et but quelques verre. Il allait sans doute bientôt regagner sa chambre.. Du moins, c'est ce qu'il crut.


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Mer 14 Jan 2009 - 19:04

      Le chanteur qui fit son entrée était un jeune homme, peut-être un peu plus âgé qu'Oz ( rappellons que Vasco paraissait plus jeune qu'il ne l'était ), et que ce dernier ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. De toutes façons, disons les choses comme elles sont, le Dalavirien n'était pas vraiment du genre à se souçier des autres. Ou du moins le faisiat-il dans une certaine mesure seulement. Quand il était attaché à la dite personne, par exemple. Non, ce que je veux dire par là, c'était qu'il n'était pas du genre à vouloir protéger et se souçier de tout le monde, il avait d'autres chats à fouetter. On pourrait parler de franchise et d'honnêteté, vu qu'il n'hésite pas à dire clairement qu'il se fout des autres en face, contrairement à d'autres personnes qui peuvent le faire dans le dos. Mais il n'empêche que çà reste tout de même assez prétentieux et agaçant. Mais bref. Le garçon termina son verre par petites gorgées - il tenait plutôt bien l'alcool mais il savait qu'il devait y aller avec modération s'il ne voulait pas être complétement pompette - tandis que le chanteur surprise chantait une chanson qu'Oz ne connaissait pas. Il reconnut cependant de l'anglais, une langue qu'il ne parlait pas couramment mais qu'il avait étudié car ses grands-parents étaient justement anglais d'origine. En fait, le type au piano chantait et jouait plutôt bien, il fallait l'avouer. L'assistance devait être aussi de cet avis, car des applaudissements retentirent dans toute la salle quand il eut fini sa première chanson.

      Ensuite, ce fut plus particulier.

      C'était une mélodie que le garçon ne connaissait pas. Quand Oz sentit l'atmosphère de la salle changer quelque peu, il se concentra alors plus sur les paroles. Il n'était pas à l'aise avec la langue, mais il comprit cependant l'essentiel. Le chanteur disait ce qu'il avait à dire, il ne se contentait pas de chanter des paroles nunuches qui ne voulaient rien dire, comme trop de chansons sur Terre par exemple. Oz eut un sourire en voyant les expressions de certains nantis, qui n'appréçiaient visiblement pas vraiment la blague. Le dénommé Arnold, au contraire, semblait le prendre bien. Tant mieux pour lui. Ce qu'il prit nettement moins bien, visiblement, ce fut l'appellation " Arny " que se permit d'employer le chanteur pour sa chanson du joyeux anniversaire en anglais. Tous les bourgeoirs présents perdirent leur sourire et l'agaçement commença à perçer dans le groupe. Il fallait s'y attendre. En sirotant sa boisson, Oz se demanda vaguement si quelqu'un sauterait sur le chanteur quand il aurait fini. Histoire de le disputer comme il se doit. Ce serait marrant. Mais sur ce point, le jeune homme fut déçu. Quand le type termina en se présentant - Oz tiqua sur le nom Anonyme, imaginant le nombre infini de blagues qu'on pouvait faire avec un nom pareil - et qu'il s'en alla se joindre à la foule, personne ne l'apostropha. Peut-être que ces riches voulaient vite oublier l'incident et en revenir bien gentiment à leur petite fête. Oui, sûrement. Dommage, quand même. C'était nettement moins amusant qu'une bonne petite bagarre.

      Quoique ...

      En voyant le dénommé Anonyme aller s'assoir à une table à l'écart, une idée germea dans la tête d'Oz. Oh, une idée, c'est bien vite dit. Disons juste qu'il avait trouvé un moyen de s'occupper. Puisque visiblement, personne ne voulait se disputer ou se battre, bah il n'avait qu'à aller s'occupper en allant blablater avec ce type au culot monstre. Ce serait peut-être tout aussi amusant qu'un bon spectacle, qui sait ? Le sourire narquois aux lèvres et son verre à la main - dont il ne restait d'ailleurs qu'un fond de boisson -, Oz quitta donc le bar pour se faufiler jusqu'à la table où se trouvait l'Anonyme ( ah ah ah ). En arrivant à la hauteur de la table, et sans même prendre le temps de voir si le chanteur l'avait vu arriver, le garçon lança d'un ton tranquille :


      - Salut l'Anonyme !

      Son sourire s'élargit lorsqu'il ajouta :

      - Elle était pas mal, ta blagounette.

      Là, Oz tira une chaise et s'asseya en face de l'autre jeune homme, sans même demander la permission d'abord. Enfin, connaissant Oz, ce n'était pas très étonnant. Le Dalavirien agita le fond de son verre dans sa main - ne me demandez pas pourquoi - et posa les yeux sur le verre de jus de pomme que le chanteur avait devant lui. Il plissa alors les yeux et lâcha, en reniflant, parce qu'il était toujours partant pour lançer ce genre de remarques :

      - Oh, du jus de pomme, trop la classe ...

      En vérité, Oz n'avait rien contre le jus de pomme mais bon.
      Ne cherchez pas à le comprendre, vous vous y perdrez. Quoique, disons juste que c'est compliqué à expliquer.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Ven 16 Jan 2009 - 22:08

    Après avoir caressé légèrement le bandeau qui couvrait son oeil aveugle, ce qu'il faisait toujours quand il y ressentait une douleur béguine ou à titre de tic, on n savait plus vraiment maintenant, Vasco voulut proposer à Vitani de venir sur ses genoux. Elle voulut accepter et, ce fut juste avant de sauter, elle vit. Quoi, me direz-vous ? C'est simlpe. Elle vit un jeune homme s'approcher de leur table. Elle l'indiqua tout de suite à Vasco, qui se retourna. Il eut le temp de le détailler un instant. Grand, il semblait avoir entre quatorze et seize ans - il ne savait pas exactement et, compte tenu de sa propre expérience, il ne savait que trop bien qu'on pouvait parraître plus agé ou plus jeune que l'on en avait l'air. Imperçéptiblement, Vitani capta l'odeur du jeune homme inconnu. Avec quelque chose en plus, sa propre odeur, il sentait comme le grand batiment, dans lequel Vasco comptait mettre les pieds pour montrer aux étudiants ce qu'étaient la bonne musique. Le jeune artiste s'étant bien informé, il se dit que Oz devait avoir quinze ou quatorze ans. Il ne savait pas du tout qu'il tapait dans le mile, bien sûr. Quoi qu'il en soit, il haussa les sourcils en écoutant le jeune parler.

    Il avait très bien compris qu'il se moquait de lui pour son nom d'artiste, ainsi que pour son jus de pomme - cette dernière chose ne le touchant même pas, bien qu'il fut suçéptible : il préférait avoir tous ses moyens. Mais, quand à sa blague.. Il passa sa main dans ses cheveux légèrement décolorés - peut-être un jour terminerait-il le travail mais, pour l'instant, il aimait beaucoup cette couleur -, faisant retomber une mèche devant son oeil invalide. Il en avait completement oublié sa renarde, chose qui ne lui plaisait pas du tout. Elle eut envie de mordre Oz. Elle voulait son moment de calins, et voilà qu'il avait tout gâché ! De plus, elle ressentait une profonde antipathie à l'égard de l'académicien. Bien sûr, c'était toujours comme ça quand Vasco s'occupait peu d'elle pour les contacts humains, mais cela ne l'empêchait pas d'être persuadée qu'elle avait raison et que l'inconnu n'était pas très aimable - et, pour une fois, elle avait raison. Mais l'artiste, ne faisant guère attention aux conseils pour une fois juste de Vitani, laissa tomber cette main anciennementpassée dans ses chevex le long de son corps, la laissant à l'animal qui s'y frotta avec joie.

    Finalement, déçidant que tout le monde avait sa chance et que rester perplexe et ne rien dire devant un inconu n'était pas l'idéal, il fit un petit sourire. Il déçida de ne pas relever les plaisanteries assez douteuses d'Oswald et, tout en restant assis, marquant ainsi qu'il se savait plus âgé que lui - de cinq ou six ans, avait-il éstimé- il lui tendit sa main libre, celle qui n'était pas accaparée par la jalousie de la renarde, dans un signe millénaire et interplanétaire de politesse. Puis il se présenta, balayant donc les remarques désobligeantes - mais légère - du Dalavirien. Il deumeurait assez calme.. Pour l'instant. Il avait d'ailleurs déçidé que le compliment qu'il lui avait adressé était on ne peut plus sincère - je parle là en ce qui conçerne les blagues que Vasco avait faites.

    " Merci. En vrai, je m'apelle Vasco. Vasco Fair. "


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Sam 17 Jan 2009 - 17:17

      Oz avala une petite gorgée de ce qu'il restait dans son verre, et posa les yeux sur le Familier du garçon.
      Ou du moins se doutait-il que ce Renard était bien le Familier du chanteur. Qu'est-ce que çà pouvait être d'autre ? Un animal apprivoisé ? Non, évidemment que non. Pas ici en tous cas. On ne voyait que des Familiers. Et comme à chaque fois que le Dalavirien en voyait, il fronçait les sourcils et regardait ailleurs. Le fait qu'il n'en ait pas lui-même le rendait grincheux. Parce qu'il ne comprenait pas pourquoi. Puis voir tous ces gens collés à leurs bestioles, çà l'agaçait prodigieusement. De toutes façons, il vivait très bien sans Familier, non ? Alors quelle importance ? A vrai dire, si cela embêttait tellement Oswald, c'était parce qu'un jour, on lui avait fait la remarque que s'il n'avait pas encore de Familier, c'était peut-être parce qu'il n'était pas encore assez matûre pour en avoir. Inutile de vous dire que le garçon qui lui avait dit çà avait fini avec le poing de Oz dans la figure. Mais n'empêche, depuis, le garçon n'aimait pas qu'on lui en parle. Et il évitait au plus possible d'y penser. Il décida donc d'ignorer l'animal pour le moment, pour se concentrer sur l'Anonyme.

      Qui lui tendit la main.
      Un instant, Oz le regarda d'un drôle d'air, puis avec un haussement d'épules à peine perceptible, il posa son verre sur la table et serra la main du chanteur. D'ailleurs, ce dernier finit par se présenter, après avoir remercier le jeune garçon. Pourquoi ? Pour ce qu'il avait dit ? Bah. Bref. Toujours était-il que l'Anonyme ne l'était pas vraiment car il se nommait Vasco Fair. Drôle de nom. Mais sympa. Evidemment, Oz se garda bien de le dire. Sinon, ce ne serait pas amusant. A quoi bon avoir une conversation des plus sympathiques et des plus ennuyeuses ici en telle compagnie ? Il pouvait avoir cela quand il le voulait. Et cela commençait à le lasser. Et moi aussi, par la même occasion ... Il est temps de mettre du piment dans le RP, vous ne trouvez pas ? Enfin. Chaque chose en son temps. Tout d'abord, avec un sourire au coin des lèvres, lâcha :


      - Ah je vois, je me disais bien aussi qu'il serait bizarre que tu t'appelles vraiment Anonyme.

      On pouvait prendre çà pour une blague, un peu vaseuse mais gentille, ou pour une simple remarque inocente.
      Mais ce n'était pas vraiment l'intention du Dalavirien.
      Evidemment.
      S'adossant contre le dossier de sa chaise pour s'installer plus confortablement, le garçon aux cheveux noirs ajouta ensuite, de manière assez présomptueuse dans sa manière et dans son ton :


      - Moi, c'est Oz.

      C'était tout pour sa présentation. Comme toujours. Après tout, il détestait son véritable prénom, et il ne disait jamais son nom de famille car c'était celui de son père. Et comme il ne le portait pas dans son coeur, évidemment ... C'était juste Oz. Un instant, ce dernier fixa son verre des yeux, comme s'il avait un moment d'absence ou s'il se retrouvait plongé dans ses pensées, peut-être en ayant une pensée pour ce type qui était son père, mais il releva bien vite les yeux pour fixer de nouveau le dénommé Vasco. Là, il demanda, sur le ton le plus naturel du monde :

      - Dis, je pourrais te poser une question ?

      Sans attendre de réponse, le garçon enchaîna, en penchant la tête du côté :

      - Ton nom d'artiste, Anonyme, tu l'as pas fait exprès ou c'est volontairement fait pour être ridicule ?

      Oz observait l'autre garçon d'un air tout à fait innoçent, dans les yeux, sans sourciller, comme s'il venait de demander l'heure.
      On pouvait s'interroger sur son compte, vu qu'il était assez déroutant de voir un garçon vous accoster et vous provoquer volontairement en ayant l'air le plus naturel du monde. Etrange. Et agaçant. Mais bon, au risque de me répéter, c'était Oz.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Sam 17 Jan 2009 - 20:28

    Et le piment, il était bel et bien mis. Et fort, en plus. Le nom d'artiste de Vasco.. C'était l'une des choses auxquelles il aimait le moins que l'ont touche. La première remarque ? Il ne s'en formalisa pas. C'était normal, tout à fait normal. A la présentation du jeune inconnu, qui ne le devennait plus du même coup, il ne réagit pas plus que ça. Il n'écouta pas Vitani, qui disait avoir un pressentiment puissant. De toutes façon, elle detestait tous les inconnus. Vexée qu'il refuse de la croire, elle resta debout, immobile. Prête à agir au cas où Oz dirait ou ferait la moindre bêtise. Le moindre faux-pas ne lui serait pas pardonné. Car, elle le sentait, sans doute à cause du fait qu'elle était un animal, un prédateur naturellement méfiant, qu'Oz n'était pas là pour avoir une gentille petite conversation mondaine avec un chanteur qui pouvait devenir connu. Non, il agissait en un but plus sombre, elle le sentait. Elle ne savait pas si sa méfiance était vraiment justifiée, à savoir si Oz était un danger dangereux, qui en voulait à la peau de son cher humain, ou s'il l'était moins, à savoir qu'il ne souhaitait que chercher la bagarre pour s'amuser un peu. Mais elle n'aimait aucunne de ces solutions.

    Et puis l'académicien mis le feu aux poudres. La remarque désobligeante qu'il fit, avec l'air de dire quelque chose de tout à fait normal, fit violemment réagir Vitani. Elle lui en aurait sauté à la gorge. Pourquoi elle ne le fit pas, me direz-vous ? Parce que, préssentant ce qui arriverait si il ne l'en empechait, Vasco avait saisit le museau de sa Renarde, fermement mais avec douceur pour ne pas lui faire mal, de la main qui pendait auparavant et ou Vitani réclamait d'incessantes caresses. Aux yeux d'Oz, à cette remarque, il n'y eut pas d'extraordinaires changements dans l'attitude de l'artiste. Tout juste un fronçement de sourcil. Interieurement, il bouillait de rage. Il suffisait désormais d'un rien pour qu'il n'explose et se mette à hurler. Il n'avait jamais été d'une patience extrème. Mais déjà, la voix du jeune homme retentit, sèche et plus dure qu'auparavant, claquante comme un fouet. Même s'il restait calme, il n'allait pas laisser ce gamin le ridiculiser, critiquer ce pourquoi il vivait..

    " Que ça te plaise ou non, je ne le changerais pas. Certainement pas pour tes beaux yeux, coco. "

    [Désolé, court ^^" mais je ferais mieux après ^^ ]


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Lun 19 Jan 2009 - 18:20

    [ T'inquiètes =D Moi aussi c'est pas génial, alors ... >< ]



      Oz avait remarqué la main du dénommé Vasco qui tenait le museau du renard, ce qui lui avait fait hausser un sourcil.
      Allons bon, sa bestiole voulait peut-être lui grogner dessus ? Le mordre, peut-être ? Ou carrément lui sauter dessus ? Hum, çà ne l'étonnerait pas. Du peu qu'il avait appris sur les Familiers, il se doutait par contre que si on attaquait l'humain, le Familier réagissait. Instinct protecteur. Pfff ... Que cela l'agaçait. Bah. Cette bestiole pouvait bien penser ce qu'elle voulait. De toutes façons, le chanteur la tenait, se doutant visiblement lui aussi que laisser un renard attaquer un client de l'Auberge en pleine réception, ce n'était peut-être pas le top du top pour se faire un nom en tant qu'artiste. Evidemment. Il suffisait juste d'avoir un peu de bon sens. Chose dont Oz était complétement dépourvu. Ou du moins faisait-il exprés d'agir comme s'il en était complétement dépourvu. Nuance. Mais le fait était là tout de même.

      La réplique du chanteur fit sourire Oz.
      Bien entendu, il avait le don pour afficher des sourires extrémements agaçants. Il laissa seulement quelques secondes s'écouler avant de répondre à sa remarque, au sujet du nom qu'il ne changerait pas pour ses beaux yeux, en hochant le tête comme s'il comprenait, le sourire toujours aux lèvres :


      - Evidemment.

      Le garçon aux cheveux noirs s'empara de son verre, et avala ainsi la dernière gorgée de la liqueur. Il reposa alors le verre d'un geste décontracté sur la table, s'appuya sur le dossier de sa chaise, et en même temps lâcha à voix haute comme s'il se parlait à lui-même, tout en sachant pertinement qu'on l'entendait - ou ici que Vasco l'entendait :

      - Je suppose que si tu étais du genre à changer de nom pour les beaux yeux de quelqu'un, tu l'aurais déjà fait depuis longtemps ...

      Traduction : Cà ne m'étonnerait pas que des gens aient déjà critiqué ton nom d'artiste vu la chose pourrie que c'est.
      En gros.
      Mais de nouveau, comme s'il n'avait jamais rien dit d'offensant, le jeune homme adressa un grand sourire à Vasco.
      Hypocrite au naturel.
      Puis faisant mine de regarder ses ongles, toujours de cette manière si personnelle qui ne collait pas avec ses paroles, Oz ajouta d'on ton faussement ennuyé :


      - Et si tu pouvais éviter d'utiliser le ' Coco ', çà m'arrangerait ...

      Et là, battant des cils de manière innoçente et niaise, il termina par un plaintif :

      - Est-ce que je t'insulte, moi ?

      Oui, ce type était une petite enflure.
      Pourrie jusqu'à la moelle, ou presque.
      Mais que voulez-vous ...

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Lun 26 Jan 2009 - 10:50

    Le jeune homme semblait un spécialiste de l'aggacement. Vasco faillit lui sauter dessus pour le frapper et lui hurler dessus. De nouveau, il ne le fit pas grâce à sa moitié. Ce serait inconvennant, avait-elle dit. Mais ça n'empêchait pas le jeune homme d'être totalement furieux. Il n'avait jamais rencontré de types pareil. Il saisit son verre de jus de pomme et en bu quelques gorgées, avant de le reposer, tout en conservant sa main serrée sur le verre. La raison qui expliquait son geste ? C'était très simple. Il n'avait pas vraiment très envie de broyer la machoire de Vitani. Il serra donc le verre si fort que ses articulations en blanchirent. Dans l'immédiat, il aurait pu le briser rien qu'avec la force de son point. Cependant, et malgré cela, ses traits gardèrent un certain calme. Il fit comme si de rien n'était, choisissant l'arme que lui avait, inconsçiamment, fournie Vitani dans la soirée. Il avait bien envie de faire peur à Oz, qui se demanderait sans doute comment il savait ce qu'il savait.. Et Vasc, bien qu'il n'aime pas mentir, était tout-à-fait capable d'inventer un bobard. Bien sûr, juste après, il se débrouillerait pour qu'Oz sâche la vérité sans qu'il n'y aie trop de casses.. Quoi que. Des casses, si la conversation continuait sur des pentes aussi dangereuse, il risquait d'y en avoir. En tous cas, Vasco parlait fort. Peut-être un peu trop, car queqlues têtes se retournèrent vers les deux jeunes hommes..

    " Passons outre le fait que tu ne cesse de raconter n'importe quoi et de m'insulter en faisant comme si tu était innocent, coco. Je me demande comment réagirait l'académie en sachant qu'un de ses élèves est sorti pour boire de l'alcool.. "

    Comment ça, Vasco était méchant ? Ah mais coco, tu cherches, tu trouves ^^ Tel était le raisonnement de l'artiste. Il fit un grand sourire bien hyppocrite à Oz. Celui-ci était à son tour sur une pente glissantes.. Car les mineurs n'avaient pas droit à l'alcool, et si jamais le gérant du bar avait entendu qu'il venait de l'acdémie et qu'il y était élève.. Vous allez me dire, comment Vasco avait-il la certitude qu'il était élève et non prof ? Simple. Les profs dès leur sortie de l'académie ne courraient pas les rues. Et Oswald réspirait l'immaturité, l'envie d'interdit. Il ne l'aurait pas totalement sû si l'odorat aiguisé de Vitani ne lui avait donné aucunne indication. Or, la renarde haïssait le jeune Dalavirien. Forçémenent, elle n'en ferait rien pour arranger ses petites affaires.. Faire du mal à son maître, c'était encore pire que de se l'accaparer.. En tous cas, s'il ne conçervait pas sa main sur la gueule de l'animal, Oz aurait tôt fait de se retrouver plein de morsures et griffures..


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Sam 31 Jan 2009 - 14:40

      Evidemment, Vasco n'abandonna pas le "coco" si facilement.
      Oz aurait dû s'en douter.

      Néanmoins, pour le moment, cette appelation ne le dérengait pas oute mesure. Pour le moment. Ce serait une toute autre histoire plus tard, lorsqu'il en aurait vraiment soupé. Parce qu'il ne faut pas croire, mais si le Dalavirien était d'une endurance à toute épreuve pour jouer son petit jeu de joute verbale qui ne faisait que rire que lui, il pouvait cependant également s'énerver facilement. Enfin, il fallait le dire, c'était lui qui cherchait aussi. Je pense que vous devez tous être d'accord avec moi sur ce point, n'est-ce pas ? Evidemment. Mais passons. Le garçon ne tiqua pas sur ce mot, mais s'intéressa bien plus à le seconde partie de la prise de parole du chanteur. Le dénoncer pour être sorti de l'Académie pour boire de l'alcool ? Pfeuh. En vérité, se faire engueuler ne dérengait pas Oz - il l'avait déjà été assez, maintenant, il était habitué - mais ce qui le dérengait le plus, c'était de ne plus pouvoir boire de l'alcool en ces lieux si on apprenait son véritable âge. Enfin, il avait plus qu'une année à attendre avant d'atteindre sa majorité, mais tout de même. Passer toute une année cloîtré dans les murs de cette école comme un gentil petit élève bien docile, très peu pour lui. Il ne pourrait que pêter un câble.

      Enfin, Oz pouvait accorder une chose à Vasco, c'était qu'il était observateur.
      Soit il bluffait, soit il avait réellement deviné qu'il n'était pas encore majeur. Au moins, il n'était pas aussi stupide que ces lourdeaux d'adultes comme le barman. Intéressant. Mais bon. Etre un adulte stupide pouvait aussi être favorable, notamment lorsqu'un garçon comme Oz voulait frauder pour pouvoir boire de l'alcool. C'était tout de suite plus appréçiable qu'un adulte qui devinait tout de suite le véritable âge du client. Enfin bref. Toujours était-il que le Dalavirien fixa Vasco dans les yeux sans aucune once de culpabilité sur ses traits, puis un fin sourire se dessina sur ses lèvres.


      - Des menaces ?

      Lui ne parlait pas aussi fort que Vasco, évidemment.
      Il n'était pas non plus du genre à se jetter lui même tête baissée dans le piège. Il espérait que les têtes qui s'étaient tournées vers eux se retrouneraient bien vite, mais vu au train où allait les choses, ils allaient bien vite se faire remarquer. C'est moi qui vous le dis. Enfin. Oz se mit à jouer avec son verre vide pour occupper une de ses mains, puis reprit, toujours à l'adresse du chanteur, continuant de sourire de manière hypocrite en le regardant en face :


      - Désolé de te décevoir, mais j'ai bien 16 ans. Je viens à peine de les avoir, certes, mais aucune loi n'interdit aux tout nouveaux majeurs de boire de l'alcool, n'est-ce pas ?

      Oui, Oz mentait sans aucun souçis de conscience.
      Vous pouvez vous en douter.
      Le garçon s'avança alors en avant, pour poser ses coudes sur la table et son menton dans ses mains, puis là, toujours en souriant, il ajouta d'une voix suffisante :


      - Enfin, çà arrive à tout le monde de se tromper.

      De nouveau, ce sourire si personnel apparut sur ses lèvres.

      - Surtout chez les plus stupides, j'imagine.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Dim 1 Fév 2009 - 11:28

    Bien entendu, Vasco ne comptait pas aller jouer les balances à l'académie - ce n'était ni son signe astrologique, ni son genre. Non, il voulait juste montrer ce qu'il savait à Oswald, lui faire peur et peut-être l'empêcher de boire ici. Une vengeance, rien de plus. Il écouta donc Oz lui balancer tous les bobards qu'il voulait, avec un sourire entendu du genre " Cause toujours, mec " pour lui montrer à quel point il ne le croyait pas. Vasco était du genre logique, raisonné, et tout portait à croire que le jeune homme face à lui était mineur. Et l'artiste têtu ne comptait pas en démordre tant il était certains de la justesse de son raisonnement. Bien sûr, il pouvait se tromper en beauté, mais, dans ce cas, il finirait bien par s'en rendre coppte et présenterait ses excuses à Oz. Le chanteur n'était pas quelqu'un de très compliqué. Et, même aux personnes qu'il haïssait le plus, il savait demander le pardon. Mais bon, il était rare que Vasc' haïssent vraiment quelqu'un.

    Or, il semblerait que Oz fasses bientôt partie de cette catégorie. En effet, le jeune homme venait de dire que lui, Vasco Fair, était stupide. Non pas clairement, mais cela avait été tout de même dit de manière très claire. Aussitôt, le chanteur lâcha la gueule de Vitani. Vous penserez sans doute que c'était pour qu'elle se jette sur l'académicien. Si c'est le cas, vous n'y êtes pas du tout. En réalité, il venait de lui siffler l'ordre mental de ne pas bouger, de ne pas intervenir. Il se leva tranquillement, ne perdant absolument rien de son adorable sourire, verre toujours en main. Et il s'approcha légérement d'Oz, le ton de sa voix basse ne s'accordant pas du tout avec l'air gentil qu'il affichait.

    " Tu n'aurais jamais dû dire ça, Coco. Tu vas le regretter, crois-moi. "

    Il laissa quelques seconde de silence, plantant son oeil toujours valide dans ceux du jeune homme. Et puis, d'un geste vif, préçis, inévitable vu le peu de distance qui les séparaient- a moins peut-être que l'académicien n'aie des reflexes dantestques, il termina de vider son verre - qui l'était déjà à moitié - sur le crâne de celui qu'il se plaisait à surnomer " coco" . Et, sans lui laissant autrement le temps de réagir, il recula de quelques pas pour éviter de le frapper. Et il se mit à hurler.

    " CA VA, TU ES CALME, MAINTENANT ? CA T'AS RAFRAICHI LES IDEES ? TU EN VEUX PLUS ? ACADEMICIEN DE MES DEUX ! ET MENTEUR, QUI PLUS EST! "

    Bon, maintenant, grâce à un Vasco aux traits déformés par la fureur, au moins la moitié de l'auberge devait savoir d'où venait Oz.. Plus peut-être, car son cri était allé cressendo. Quoi qu'il en soit, il ne pu se contenir plus longtemps et, de la seule force de son poignt, brisa le verre qu'il contenait dans sa main avant d'en lâcher les morceaux sur le sol. Les paroles de mister Roland ne cessait de lui tourner dans la tête, et même Vitani peinait à le calmer ne serait-ce qu'un peu. De là à ce qu'il bondisse sur Oz pour le frapper, il n'y avait qu'un pas.. Et puis, maintenant, vous devez comprendre pourquoi on le dit Lunatique, d'humeur changeante.. Bon, d'accord, il avait une excuse. Coco l'avait cherché. Mais il arrivait aussi qu'il se mette à hurler de la même façon pour rien du tout.


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Dim 1 Fév 2009 - 19:25

      En fait, lorsque Vasco lâcha la gueule du renard, Oz était persuadé de voir le Familier fondre sur lui pour lui faire payer tout ce qu'il avait dit jusqu'à présent. Oh, çà ne devait pas en être très loin. Mais le chanteur devait avoir conclut un accord avec sa bestiole, peut-être lui intimait-il l'ordre de rester calme, car toujours était-il que cela ne se fit pas. Ce qui n'empêcha pas le Dalavirien de jetter un regard en coin soupçonneux au renard. Eh, on ne la lui faisait pas. Il n'était pas idiot non plus, malgré ce qu'on pourrait en croire. Mais bref. De toutes façons, Oz dû détourner ses yeux sombres du Familier pour les poser sur Vasco, puisque celui-ci s'approcha de lui. Ouh là. Il voulait lui frouttre son poing dans la figure ou quoi ? Bon, d'un côté, c'était ce qu'il cherchait depuis le début, hein. Mais il n'empêche que cela faisait mal, il avait déjà testé plusieurs fois. Donc, par pur réflexe, il recula légèrement sur sa chaise en perdant son sourire. Evidemment. Le contraire serait légèrement idiot.

      Mais le chanteur ne frappa pas Oz.
      Non, il s'arrêta, et avec une expression des plus gentilles au visage, il se mit à fixer le garçon aux cheveux noirs et prit la parole. Sauf que son ton et ces dites paroles ne collaient pas du tout avec son air douceureux. En vérité, cela ne présageait rien de bon, Oz le sentait venir à des kilomètres. Ce fut d'ailleurs peut-être pour çà qu'il ne répliqua rien, se contentant de soutenir le regard de l'oeil découvert de l'autre garçon, dans le silence qui s'était installé. Puis ce fut à cet instant que Vasco jetta le reste de son verre à la figure de son vis-à-vis, ou plutôt lui versa le contenu sur la tête dans un geste rapide et élégant. Bien joué. Il ne l'avait pas vu venir, celle-là. Pas comme çà, du moins. Oz resta interdit un moment, alors que le chanteur reculait et se mettait à hurler sa rage. Super. Miantenant, tout le monde les regardait. Et tout le monde avait entendu le mot "académicien", bien entendu. Super. En plus, il avait du jus de pomme qui dégoulinait dans sa nuque. Super. Vraiment super.

      Le garçon se leva de sa chaise.
      Tranquillement.
      Evidemment, le silence s'était installé après les vociférations de Vasco.
      Oz attrappa une de ses mêches de cheveux trempés, et un nouveau sourire apparut sur son visage.
      D'une voix tranquille, il lâcha :


      - Cà, tu aurais pû éviter, mec.

      Là, il fit un rapide pas en avant et balanca son poing dans la mâchoire du chanteur.
      La satisfaction qu'il ressentit en entendant le craquement dû au choc éclipsa la douleur qui s'insinua dans ses phalanges. Bien entendu, donner un coup de poing ne faisait pas forcément du bien. Et encore moins en recevoir un, soit dit en passant. Un mélange de mépris et de fureur se peignit sur les traits du Dalavirien, alors qu'il se mettait à son tour à hurler :


      - NON MAIS CA VA PAS BIEN DANS TA TETE, ESPECE D'ENFOIRE ? TU ME TRAITES DE MENTEUR MAIS TU T'ES PAS REGARDE, A BALANCER DU JUS DE POMME A LA TRONCHE DES GENS SANS RAISONS ! ABRUTI !

      Maintenant, çà allait devenir intéressant.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Lun 2 Fév 2009 - 12:26

    Si Oz était resté calme, Vasco aurait pu à son tour se calmer. Il sembla d'ailleurs un instant que, dans le silence pesant de la salle, alors que tous restaient interdit, l'académicien ne s'ennerverait pas. Grave erreur. Après un sourire tout aussi hypocrite que les préçedants, le type qui commençait à sentir fortement le jus de pomme, chose qui aurait vraiment fait rire le chanteur si la situation était dans un talk-show, il lui envoya son poingt dans sa figure, juste en dessous de son oeil aveugle. Le pauvre Vasco, direz-vous ? Moi, je dirais plutôt Pauvre Coco.. En tous cas, abasourdi un instant par la manifestation violente dont avait fait preuve son interlocuteur, l'artiste ne dit absolument rien. Finalement, peu avant la fin de la tirade du dalavirien, il se tourna lentement vers Vitani. Avec des gestes méthodiques, lents, il réduisit la taille de sa guitare et, avec les rudiments de lévitation qu'il connaissait, la mis dans son sac. Après un signe de tête à la renarde, celle-ci disparut avec le sac.

    Si Oz devait s'en inquièter ? Bien sûr. Parce que cela voulait en fait dire qu'il ne voulait abîmer ni son piano ni sa guitare, et donc qu'il risquait de faire des casses. Le jeune homme pivota tranquillement sur ses talons, haussa un sourcil en regardant Oz. Et puis il passa une main là ou il avait reçu le coup. Il avait mal. Mais, heureusement, rien de cassé.. Il aurait juste un bleu magnifique le lendemain. Alors, sans un mot et avec une rapidité insoupçonnée, il bondit littéralement sur l'académicien. Vous vous demandez sûrmement pourquoi un bond. Et bien, en réalité, il imitait les techniques de combats rudimentaires de son familier. Certes, contre un professionel du combat, il n'avait aucunne chance. Mais contre un amateur, c'était tout autre chose. Car se servir à la fois de ses dents - oui, vous avez bien lu, de ses dents -, de ses bras et de ses jambes pour se battre était un grand avantage - et un grand desordre. Le pauvre Oz ne pourrait pas préparer de parades aux coups de Vasco, car Vasco n'avait absolument aucunne technique.

    Mais, pour l'instant, le chanteur se servait de son poids, aterrissant au-dessus de sa cible sur la table ou il était préçédamment installé. Toujours aussi furieux, il le regarda dans les yeux - ou plutôt devrais-je dire dans l'oeil, vu l'invalidité de notre artiste favori - avant de recommencer à hurler.

    " STUPIDE, MOI ? REGARDE TOI DANS UN MIROIR ET TU VERRA QUI EST STUPIDE ! D'OU TU AS VU QU'ON ALLAIT PARLER AU GENS POUR FOUTRE LA M*RDE, HEIN ? DE QUELLE SAVANNE SORS-TU, ESPECE DE GAMIN DECEREBRE ! "

    Quelles insultes, me direz-vous.. Mais ne vous en faites pas, il ne l'avait pas immobilisé-ou presque - juste pour l'insulter, pour lui hurler dessus. Non, il envoya son poing rencontrer la joue de l'académicien mais son coup était si prévisible qu'il s'écrasa contre la table, qui proiduisit un effroyable craquement - la pauvre n'était pas faites pour acceuillir deux hommes, un adulte et un presque-adulte en train de se battre. La suite le fut beaucoup moi. Le cou d'Oz était libre. Alors Vasco, vif comme l'éclair, planta ses dents sur le côté. Pas en un lieu mortel, ne vous en faites pas. Mais le plus jeune des deux hommes allait souffrir. Quand je vous disait que l'artiste copiait les méthodes de combat de son familier..


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Lun 2 Fév 2009 - 17:17

      Dans la salle, personne n'esquissa un mouvement.
      Pas encore, du moins.

      Ils devaient tous êtres figés, tétanisés de voir leur fête vulgairement interrompue par un réglement de comptes entre un chanteur qui se permettait de dire ce qu'il pensait dans ses chansons, même quand çà gênait, et un sale gosse qui se contentait de se saouler sans embêter personne - ou jusqu'à présent du moins. Toujours était-il que personne ne réagit au coup de poing qu'Oz balanca à Vasco, hors mis Vasco lui-même bien évidemment. D'ailleurs, en parlant du loup, le chanteur borgne réagit assez bizarrement justement. Enfin, bizarrement dans le sens où Oz s'attendait à ce que le type lui saute dessus tout de suite. Mais au lieu de çà, dans le silence complet qui régnait, il usa d'un sort de magie que le Dalavirien ne connaissait pas - en fait il n'y fit pas vraiment attention - pour réduire la taille de la guitare qu'il avait à côté de lui. Oz haussa un sourcil. Il commençait à voir où voulait en venir son interlocuteur lorsque la sale bestiole - pardon, le renard - attrappa dans sa gueule le sac où était rangée la guitare et s'empressa de partir avec. Ok. Cela voulait dire ce que cela voulait dire. Sans aucun doute.

      Cependant, même s'il avait parfaitement compris que Vasco ne comptait pas l'emmener à la messe, Oz ne bougea pas lorsque l'autre jeune homme pivota sur ses talons pour lui faire face, en haussant à son tour un sourcil. Lorsqu'il se passa la main à l'endroit où il s'était prit le coup, le Dalavirien eut un sourire aussi perfide que rapide. Pourquoi rapide me direz-vous ? Et bien parce qu'Oz perdit bien vite son sourire lorsque, sans prévenir, Vasco bondit sur lui. Un peu comme un animal sur sa proie, d'ailleurs, pour vous trouver une comparaison qui se rapproche le plus de la réalité. Si Oz n'avait pas été dupe des intentions de l'autre garçon, il ne pouvait cependant pas lire dans les pensées et n'avait donc pû prévoir le comment de la chose. Aors fut-il tout simplement emporté par son adversaire, et dans leur élan, les deux garçons s'écroulèrent sur la table où ils étaient précedemment installés bien gentiment, qui s'écroula à son tour bien vite sous leur poids et la force de l'impact.

      C'était parti.

      Vasco se remit à hurler, s'en prenant bien évidemment de nouveau à Oz. Lorsqu'il eut fini sa tirade, il voulut envoyer son poing dans la figure du Dalavirien, mais le coup étant plutôt prévisible, ce dernier eut juste à tourner la tête avant que le poing de Vasco ne s'écrase sur la table - qui produisit un joyeux craquement. Aussitôt, Oz hurla à son tour, furieux de la dernière insulte :


      - C'EST QUI LE GAMIN DECEREBRE ???

      Mais notre fauteur de trouble préféré n'eut rien le temps d'ajouter d'autre, car Vasco passa de nouveau à l'attaque. D'une étrange manière d'ailleurs. Oz comprit que son adversaire l'avait mordu que lorsqu'il sentit la douleur le traverser. Bordel, mais çà faisait mal ! C'était quoi ce cinglé ? Du coup, Oz ne se calma pas pour deux sous, vous pouvez vous en douter. Non, la douleur empirait les choses. Les cris furieux et ulcérés du garçon aux cheveux noirs se firent plus forts encore :

      - MAIS T'ES TARE OU QUOI ?! ESPECE DE MALADE ! ECHAPPE DE L'ASILE ! VA TE FAIRE SOIGNER, PAUVRE ABRUTI !

      Ah les insultes, les insultes ... Elles étaient de mise dans ce genre de situation.
      Oz se mit à se débattre de toutes ses forces, très peu enclin à l'idée de rester par-terre à la merci d'un fou furieux qui mordait les gens - il fallait croire que cette histoire l'avait choqué xD. Il finit par trouver un bon appui où caler son dos pour repousser Vasco d'un bon coup de pied double, histoire de se dégager lui-même et envoyer valser par la même occasion son adversaire. Il se releva d'un bond, en trébuchant un peu par la même occasion, une main portée à son cou, alors que Vasco en faisait de même devant lui. Oz voulut alors bondir à son tour en avant - décidemment, son cou lui faisiat très mal - mais on l'empoigna durement par derrière. C'était quoi çà, maintenant ? Le garçon se mit à gigoter, en balancant des coups de pieds derrière lui, mais lorsqu'il tourna la tête et vit que c'était une véritable armoire à glace qui lui emprisonnait les poignets comme des étaux, il sû qu'il n'avait aucune chance face à un type comme çà. Apparamment, le patron de l'auberge était enfin sorti de sa léthargie et avait envoyé deux colosses maîtriser les deux chahuteurs, vu qu'Oz constata que Vasco était dans la même situation que lui. L'homme qui tenait le Dalavirien lança de sa voix grave et rauque :


      - Cà suffit maintenant, allez régler vos comptes dehors si çà vous chante, les gosses !

      Sans qu'il puissa faire grand chose contre, Oz se sentit soulevé de terre par l'armoire à glace. Il eut beau s'agiter comme un diable en insultant tout le monde, le colosse n'eut aucun mal à atteindre l'entrée et à jetter le bagage sans ménagements dehors. Tout comme l'autre type et Vasco, d'ailleurs. Oz eut le droit de contempler de très près les pavets de la rue, et même de les toucher, lorsqu'il s'étala de tout son long la tête la première dessus, après s'être fait jetter comme une vulgaire chausette. La porte d'entrée de l'auberge claqua avant même que le Dalavirien ne se soit relevé. Ce qu'il ne tarda cependant pas à faire, peu désireux de rester allongé sur le sol en pleine bagarre. Quand il fut debout face à Vasco, Oz lui lança un regard noir.

      - Ah, bravo !

      Evidemment, comme si tout était de sa faute ...
      Le garçon ne réfléchit pas cent sept ans après çà, et se jetta en avant à son tour, comme si rien ne les avait interrompus. Il percuta le chanteur un peu à la façon d'un plaquage de rubgyman terrien, et nos deux comparses roulèrent de nouveau au sol, mais cette fois sur les pavés froids et durs de la rue. Comme si cela allait les calmer ...

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Mer 4 Fév 2009 - 18:05

    Bien entendu, Vasco ne comptait pas lâcher le braillard - bon d'accord, il n'était pas beaucoup mieux au niveau des cris - de si tôt. En effet, il fallut un puissant double coup de pied pour le faire reculer. Et encore, il ne recula vraiment parce que cela était nesséçaire. Il comptait même repasser à l'attaque, de manière tout aussi désordonée, mais un bas lui enserra les épaules. Ne réfléchissant pas plus loin que tout, dans sa rager de détruire du Roland, il mordit dans le bras de l'homme. Dans l'immédiat, il était pire qu'une bête enragée. Son action ne plut pas vraiment à l'homme, qui abbatu son poing puissant sur le crâne de Vasco, l'assomant à moitié. Il lacha donc prise, les yeux embués par le choc, contemplant les étoiles. Il ne comprit pas vraiment ce qui lui arrivait, se laissant traîner à travers la salle presque inconsciamment. Et puis l'air frais de la nuit le réveilla, ainsi que le choc avec les pavés quand il rencontrèrent ses fesses.

    Le temps qu'il retrouve totalement ses esprits et l'autre sauvage - cela n'engage que lui - lui avait déjà sauté dessus. Il poussa un grognement et ignora Vitani, qui ne cessait de lui dire de rentrer, de la rejoidre un peu plus loin. Même son familier ne suffisait plus à le calmer, c'était pour dire à quel point il était enrragé. Toujours est-il qu'il se retrouva avec un dalavirien au dessus de lui, donc en position der soumission. Un second grognement et Vasco se remit à hurler, plus fort encore.

    " ARRÊTE, COMME SI TU POUVAIS CAUSER AVEC TON Q.I INFERIEUR A CELUI D'UNE HUÎTRE COMATEUSE !"

    Bien sûr, cela n'avait rien d'utile, mais le sentiment d'auto-satisfaction qu'avait ce mâle à cogner l'autre homme et à l'insulter n'était pas très utile non plus.. Donc, autant les laisser faire et rigoler. Toujours sourd aux remarques mentales que lui fasiaient Vitani pour tenter de le calmer, il tenta de mordre dans l'épaule de son adversaire, mais échoua car sa cible devait s'y attendre. Alors, il se contenta de se servir de la force d'Oz pour la retourner contre lui. Il fit comme s'il voulait se retrouver au-dessus, Oz n'avait plus qu'à pousser dans l'autre sens pour que Vasco lâche d'un seul coup sa prise et qu'il se retrouve effectivement dans une position dominante. Quoi qu'il en soit, comme cela ou juste parce qu'Oz n'avait pas opposé une résistance particulièrement farouche, Vasco parvint à le mettre en position de dominé.. Et il en profita en enfonçant son genoux dans les côte de l'académicien.

    " TU FAIS MOINS LE MALIN, HEIN, LE COCO A LA CERVELLE ATROPHIEE ? "


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Mer 4 Fév 2009 - 18:37

      Lorsqu'Oz sauta sur Vasco, cleui-ci se remit à hurler, s'attaquant maintenant au Q.I du Dalavirien.

      L'insulte de l'huître comateuse sortait de l'ordinaire, on ne pouvait le nier, et d'ordinaire, Oz aurait été le premier à exploser de rire en entendant çà. Mais là, on n'était pas dans une situation ordinaire, et le garçon était trop enragé pour percuter sur la caractère cocasse de l'insulte, tout comme son adversaire. Il ne répliqua donc pas tout de suite, trop occuppé à essayer d'abattre une nouvelle fois son poing dans la tronche de ce mec qui l'énervait au plus haut point. Il réussit à anticiper un coup du chanteur, qui voulait visiblement le mordre une nouvelle fois. Oz était ulcéré. C'était quoi cette manière de se battre ? Il se prenait pour un vampire ou quoi ? Incroyable. A moins qu'il ait juste un léger problème dans sa tête, après tout, Oz n'en savait rien. Tout était possible, hein. Toujours était-il que notre jeune homme était en train de se demander si Vasco n'était en fait pas un fanatique d'Alia, le chef des vampires, et qu'il copiait donc l'histoire des morsures - réflexion parfaitement stupide en plein combat, soit dit en passant - quand son adversaire inversa la tendance sans qu'il n'ait eut le temps de protester. Il se prit rapidement un coup de genoux dans les côtes, ce qui lui coupa la respiration sur le coup. Bordel, çà faisait mal, çà ! Enfin, logique.

      Oz laissa donc échapper un grognement de douleur, et son expression se fit plus meurtrière encore.
      Etait-il possible de s'énerver encore plus alors qu'on était déjà en pleine explosion ?
      Il fallait croire que oui.


      - TU SAIS CE QU'IL TE DIT LE COCO A LA CERVELLE ATROPHIEE ?!?

      Hurler et tempêter faisait tout autant de bien - ou ici provoquait un agréable sentiment d'auto-satisfaction - que donner des coups, en fait.

      Oz voulut envoyer un coup de pied dans son adversaire, juste histoire de, mais son coup fut évité. Toujours en grognant, il tenta de se dégager en distribuant coups de poings et coups de pieds à tout va. C'était une jolie mêlée qu'il y avait là devant l'auberge, ce soir-là. D'ailleurs, quelques badeaux à l'intérieur de l'établissement contemplaient la scène avec intérêt derrière les vitres. Mais Oz, et ni même certainement Vasco, ne remarquèrent cela, bien trop occuppés qu'ils étaient à se cogner. Le Dalavirien finit par donner un violent coup de coude sur le torse du chanteur, pour reprendre l'avantage en se dégageant. Il en profita pour le rouer de coups en lui sautant dessus, en assenant des coups de poings et des coups de pieds partout où il pouvait atteindre Vasco, sans réfléchir à une quelconque tactique. C'était comme çà, quand on était énervé. Le combat était donc très désordonné, mais cela ne rendait la scène que plus comique. Oz se prit un coup de poing dans la mâchoire, qui l'éloigna du coup de Vasco sur qui il s'acharnait. Il porta une main à son visage, grognant une nouvelle fois, mais se tint toujours sur le qui-vive. Il fit bien d'ailleurs, car son adversaire bondit de nouveau sur lui, et les deux garçons roulèrent une énième fois sur les pavés, en se ruant de coups ... Et çà continuait, çà continuait. Mais la fatigue commençait tout de même doucement à se faire sentir.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Ven 6 Fév 2009 - 22:25

    Bien entendu, Vasco n'allait pas se faire frapper sans broncher - surtout qu'il n'arrêtait pas de se défendre et de contre-attaquer depuis le début de la bataille. Au contraire, il cognait au moins avec la même ardeur désordonnée qu'Oz, remarquant à peine les coups d'oeil que certains leurs lançaient à travers la vitre de l'auberge, plus ou moins discrètement- sachant que certains, les plus jeunes surtout, avaient carrément le nez collé à la vitre. Mais le chanteur s'en fichait. Pour l'instant, tout ce qu'il voulait, c'était détruire Oz. D'ailleurs, il fit une nouvelle démonstration de sa façon prédatoriale - ce mot n'existe peut-être pas, mais il est assez bon pour décrire ce qu'il en était - de se battre en bloquant le poing de son adversaire. En effet, celui-ci était donc dans la main de Vasco, qui étira ses doigts au maximum pour plonger ses ongles dans la chair du dalavirien, un peu après le poignet. Ceux-ci n'étaient pas particulièrement slong mais, on ne sais pas vraiment pour quelle raison, assez pointus. Inutile de dire à quel point cela pouvait faire mal. Comme est griffes de sa renarde, en moins fort.. En tous cas, quand Oz retira sa main, les ongles du chanteur griffèrent toute la longeur de cette main.

    Mais bientôt, les deux hommes s'essouflèrent. Ils n'étaient pas vraiment fait pour se battre, il faut dire. Même si l'un ne cessait de chercher la baston.. Et que l'autre l'attirait plus souvent qu'il ne l'auait voulu - en séduisant des femmes en couple, par exemple. Quoi qu'il en soit, ils se repoussèrent mutuellement, et Vasco s'assit un peu plus loin. Il avait mal à peu près partout. Oz n'y était pas allé de main morte! Ce fut alors qu'il eut la réflexion que ce qu'il venait de faire était vraiment stupide qu'il entendit clairement la voix de sa renarde dans sa tête.

    ♣Tu peux le dire que c'était stupide !
    ♠Ouais, désolé.. Je vais m'excuser ?
    ♣Pas question ! C'est lui qui a commençé ! Tu m'écoute ?
    ♠Ouais. Je vais m'excuser.
    ♣Vasco.. Ta guitare ..
    ♠Quoi ?
    ♣Je l'ai faite tombée.
    ♠Quoiiiii ?

    Vasco se leva d'un bond, n'en croyant pas ses oreilles, ou plutôt son ésprit. Il était d'un seul coup on ne peut plus paniqué. Ce fut en entendant le rire de Vitani qu'il comprit que son familier plaisantait, à sa façon toutefois plus que tdouteuse. Déçidé à lui faire la tête, le rockeur s'approcha d'Oz, doucement et puis avec un sourire, sincère, lui tendit la main pour se relever. Ce simple geste lui faisait terriblement mal, mais il avait vécu pire.. Son oeil, par exemple. Mais là n'étais pas le sujet. Toujours était-il que la personalité étrange de Vasco fasait ainsi ses preuves. Car l'épisode insultant qui était intervenu un peu plus tôt dans la soirée était presque déjà oublié. Presque. Car l'artiste se jugeait suffisament vengé pour le moment. Et puis, cétait en faisant des erreurs qu'on apprenait. Donc, pas de problèmes à son sens.

    " Sans rancunes ? "


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Dim 8 Fév 2009 - 23:31

      Enfin la bagarre prit fin.

      Combien de temps avait-elle duré, longtemps ou peu de temps ? Oz n'aurait sû le dire, et Vasco non plus certainement. Mais ce n'était pas cela le plus important, de toutes façons. Au bout d'un moment, les deux jeunes hommes se repoussèrent mutuellement et aucun des deux ne bondit une nouvelle fois sur l'autre. Non, Oz, lui, essoufflé et pleins de courbatures, se laissa tomber assis sur les pavés et s'allongea sur le dos. Là, il ferma un instant les paupières et entreprit de reprendre son souffle. Quelque chose lui disait que le chanteur ne bondirait plus à l'improviste maintenant. Cela semblait fini. Semblait, du moins. Il fallait dire qu'ils étaient tout autant crevés l'un que l'autre. Cela faisait longtemps qu'Oz n'avait pas essuyé une bagarre comme celle-ci ! Il fallait croire que se battre de manière désordonnée était vachement efficace. Vu qu'Oz avait mal partout. Le Dalavirien, en fait, avait deux endroits qui le lançaient plus que d'autres. Tout d'abord, sa main droite. Rouvrant les yeux, toujours allongé, il leva celle-ci à la hauteur de son visage pour mieux l'observer. Bon sang, l'autre ne l'avait pas loupé ! Il lui avait arraché toute la peau de la main ! Enfin ... Il l'avait bien griffé. Cà lancait encore plus qu'un coup de poing dans la tronche, dis donc. Oz laissa retomber sa main avec un soupir. Il porta alors son autre main à son cou, qui était la deuxième partie de son corps qui le lançait douloureusement, là où le cinglé l'avait mordu ... comme un cinglé. Il fronça les sourcils d'un air offusqué lorsqu'il constata qu'il saignait. Mais quel malade !

      D'ailleurs en parlant de malade, celui qui tenait compagnie à notre Oz se leva soudain brusquement. En fait, si soudainement et brusquement qu'Oz sursauta. Croyant un instant que le chanteur allait relancer la bagarre, il se redressa vivement, mais il n'eut juste qu'à s'appuyer sur ses coudes et rester allongé car il apparut bien vite évident que telles n'étaient pas les intentions de Vasco. Ce qui n'empêcha pas Oz de le contempler d'un air soupçonneux. Qu'est-ce qu'il avait à s'agiter tout seul, au juste ? Ce fut alors que ce dernier s'approcha du Dalavirien toujours allongé, qui le regarda toujours de cet air noir et soupçonneux. Qu'est-ce qu'il voulait ? Lui lancer un nouveau coup de poing ? Lui dire ses quatre vérités, peut-être ? On le lui avait déjà faite si souvent ... Par contre, ce qu'on ne lui avait pas fait souvent, c'était ce que fit Vasco. Lui tendre la main, pour l'aider à se relever, avec un " Sans rancunes ? " complétement déplacé suite aux évènements antérieurs. Non, çà, on le lui avait jamais faite. Du coup, Oz fixa la main de Vasco d'un air suspicieux, avant de le regarder lui-même dans les yeux avec le même air. Sans rancunes ? Sans rancunes ? Il en avait de bonnes lui. Il était bizarre. Bah. A force, il devrait se faire à l'idée que ce monde attirait les excentriques. Mais bref. Le Dalavirien ne pouvait pas rester là sans rien dire. Alors il décida d'y aller au feeling. Comme il le sentait. Comme il le faisait d'ailleurs quasiment toujours. Il haussa donc les épaules et prit la main de Vasco avec sa main gauche, la valide, tout en lâchant un vague :


      - Peut-être.

      La tension disparut alors aussi subitement qu'elle était venue.
      Enfin, certes, cela ne faisait quasiment aucun doute que ces deux-là étaient certainement destinés à se frapper encore plus d'une fois. Mais pour le moment, l'atmosphère propice à la bagarre avait disparue. Oz, une fois debout, épousseta son pontalon d'un air totalement décontracté. Se montrer naturel après s'être battu, c'était simple pour ce garçon. Il en avait tellement l'habitude. Néanmoins, il devait toujours se la ramener. Cà, c'était une chose qu'on le lui enléverait jamais. Donc, alors qu'un instant de silence s'était installé, court, Oz leva sa main écorchée en l'air, en fixant Vasco d'un air complétement impassible. On pourrait le prendre pour un fou, à lever comme çà sa main avec cet air sans raisons précises. Et ce fut sur un ton tout aussi impassible, plat, qu'il lâcha :


      - Tu m'as arraché la peau de la main.

      Simple constatation.
      Sur un ton légèrement accusateur, qu'on ne perçevait pas mais qu'on devinait sans mal.
      Oui, notre coco était du genre à accuser les autres sans même faire attention à ce que lui avait fait.
      Purement égoïste.
      Et oui.
      Mais sur ce coup-là, il n'en voulait pas vraiment à Vasco.
      Plus vraiment du moins.
      Il s'était calmé.
      Pour le moment.
      Le garçon pencha alors la tête du côté, un peu comme un mignon petit chiot, et ajouta, toujours sur le même ton et avec la même expression tranquille :


      - Tu aurais pû éviter.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Mar 10 Fév 2009 - 18:53

    Bien sûr que l'ami Vasco était étrange. Être capable de faire la paix avec son adversaire aussi vite était quasi surhumain, aux yeux des gens normaux. Mais pour l'artiste, c'était quasiment naturel. Surtout si cela pouvait l'aider à contrarier son familier. Et oui, quand il boudait comme ça ou qu'il en voulait à Vitani, celle-ci le sentait toujours passer, même si il ne lui faisait aucun reproche direct. Donc, sans se soucier du regard soupçonneux de l'académicien, en entendant ses paroles, Vasco eut un rire. Rien de bien méchant, ni sadique, ni moqueur. Juste un rire, peut-être un peu joyeux. Rire pour s'excuser de ce qu'il avait fait. Mais il n'était pas le seul a avoir des torts. Car les coups qu'Oz lui avait porté au visage avait réveillé la douleur de l'oeil droit du chanteur. En effet, sa mère n'avait pas un très grand don pour les sorts de soin et avait stoppé l'hémoragie dans la précipitation, ce qui avait eut pour résultats que notre ami le joyeux artiste ressentait parfois une douleur à son oeil aveugle, persistante, gênante mais avec laquelle il avait appris à composer.. Aussi il passa une main sur son bandeau, doucement, comme si ce geste pouvait seul arrêter la douleur. Et il passa l'autre main, la gauche, dans son dos, dans une posture qui montrait à quel point il était désolé.

    " Ouais, désolé.. J'étais plus vraiment moi-même. Mais tu n'y es pas allé de main morte non plus. Tu as réveillé la douleur de mon oeil."

    Car oui, Vasco ne comptait pas parraître pour le seul coupable. Après tout, ce n'était pas lui qui avait donné le premier coup - à moins que verser du jus de pomme sur la tête de quelqu'un ne fusse considéré comme un coup - mais Oz. Bon, d'accord, il n'avait ensuite pas hésiter à faire couler le sang mais bon, Oz l'avait cherché.. Et il était inutile de revenir sur ce qui était fait. Le principal, c'était ce qui allait se passer par la suite Quoi qu'il en soit, notre future Rock Star eut ensuite un éclair de génie stupide. Génie parce qu'il fallait vraiment y penser, stupide parce que cette proposition était on ne peu plus idiote. Mais bon, c'est en voyant les dégats puissant qu'il avait fait sur la main du dalavirien qui se plaignait qu'il eut cette idée stupide. Et puis, rien de tel qu'une bonne blague pour détendre l'atmosphère. Il se rapprocha alors d'Oz et, avec un sourire et un clin d'oeil, fit une proposition on ne peut moins sérieuse et stupide à son " ami" . Ou plutôt frère ennemi, si on voulait le prendre ainsi.

    " Mais je suis désolé.. Tu veux un bisou magique pour me faire pardonner ? "


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Mar 10 Fév 2009 - 19:23

      Ah çà oui, Oz se doutait bien qu'il n'y avait pas été de main morte lui non plus.
      Il le savait très bien, à vrai dire, mais il fallait toujours qu'il se plaigne. Sans se cacher, d'ailleurs. Bah, c'est Oz, hein, on va pas chercher plus loin. Lorsque Vasco précisa que le Dalavirien avait réveillé la douleur de son oeil, celui-ci haussa les épaules et répondit sur un ton toujours aussi naturel et plat :


      - Pardon.

      Et oui, Oz était aussi capable de s'excuser.
      Bien qu'il ne pensait générallement pas ce qu'il disait.
      Hum.
      Mais bref.

      Le jeune homme quitta ensuite le chanteur des yeux pour fixer sa main qu'il tenait toujours en l'air. Il la tourna et retourna dans tous les sens, constatant les dégâts d'un air ennuyé. Sa pauvre main. Sa pauvre petite main. Elle était toute égratinée. Enfin, il avait vu bien pire, évidemment. Il ne comptait même plus toutes les blessures qu'il s'était déjà pris en se battant comme çà contre des gens qu'il provoquait au compte-gouttes. Sans compter la fois où il avait carrément faillit se tuer en tombant du haut d'un toit. Mais bon. On ne le referait sûrement jamais. De toutes façons, il aimait toujours en rajouter. C'était d'ailleurs ce qu'il était en train de faire, là, à fixer sa main en poussant des soupirs faussement affligés. Sale gosse. Oz agitait sa main lorsque Vasco s'approcha en s'excusant de nouveau. Et proposant un " bisou magique pour se faire pardonner ". Le garçon aux cheveux noirs releva la tête avec un air méprisant. Eh oh. Il avait pas 5 ans non plus. J'te jure. C'était quoi cette blague bidon ? Il voulait un nouveau pain ou quoi ? Ah non, hein, il s'était déjà assez esquinté la main comme çà. Peuh. D'accord. Cà devait être sa manière originale de blaguer. Certes. Ce type était décidemment très bizarre. Enfin, comme je le disais plus haut, on ne referait sûrement jamais Oz. Donc il n'était pas très étonnant de le voir afficher un grand sourire idiot, pour répondre d'une voix qui faisait beaucoup penser à un gosse à qui on viendrait de donner un bonbon :


      - Oh mais oui bien sûr que je veux un bisou magique !

      Déjà, il agitait sa main estropiée sous le nez de Vasco.
      Parce que pour lui, çà tombait sous le sens, le bisou magique concernait sa pauvre main mal en point.
      Evidemment.


    Dernière édition par Oswald Roland le Mer 21 Oct 2009 - 21:19, édité 1 fois

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Mar 10 Fév 2009 - 20:02

    Bien entendu, on ne pouvait conçevoir que le bisou serait ailleurs que sur la main d'Oz. Même Vasco n'y avait pas pensé. Il avait carrément pensé à s'agenouiller, à prendre la main d'Oz et à l'embrasser, comme il embrasse les mains des jeunes filles non mariées qu'il croisaient, en plus exagéré au niveau des manières.. Cela était sans compter son ésprit tordu, qui trouvait detemps en temps des idées débile à la chaîne. Car il eut une nouvelle idée débile. Mais, avant de vous exposer quelle était-elle, laisson la parole à ce cher Vasco, qui se devait de répondre à ce pauvre Oswald, qui finirait sans doute choqué à vie, traumatisé.. Trop cotoyer Vasco est dangereux pour votre santé mentale, souvenez-vous en.

    " Okayy, va pour le magic kiss ! "

    Et puis l'improbable se produisit. Mais non, pas si improbable que cela. Il ne faut pas oublier que vous avez en face de vous un chanteur déluré et qu'il faut en conséquence penser que tout peut arriver. Il n'empêche que peu de gens auraient pu s'attendre à ce qui arriva.. Seuls les ésprits les plus fous, ou les plus malins peut-être, ainsi que ceux qui étaient prévenu de ce que le destin avait réservé pour la rencontre entre les deux jeunes hommes pouvaient deviner du tournant qu'allaient prendre les choses. Car Vasco saisit brutalement le col du dalavirien, l'attira à lui et plaqua ses lèvres contre les siennes. En d'autre termes, il l'embrassa. Oh, un simple smack, et pendant à peine quelques secondes. Rien de bien fou aux yeux du jeune homme. Pour lui, les baisers comme ça, simple smacks, n'étaient absolument rien. Au même titre qu'un baiser sur la joue. Mais bon. Oz ne voyait sûrement pas les choses de la même façon, même après le grand sourire que lui affichait Vaco, en reculant de quelque pas. Rares étaient les gens qui pensaient comme le chanteur, en même temps.. Même son familier, qui était censé tout partager avec lui, ne voyait pas les choses de la même façon. Actuellement, Vitani trouvait ce geste très stupide. Pire encore que la bagarre préçédente.

    Et stupide, ce baiser, on peut dire qu'il l'était. Surtout quand on sait qu'un journaliste est à l'affut du moindre potin et que les gens qui pensaient qu'ils allaient encore se taper dessus les surveillaient derrière la vitre de l'auberge.. Oui, Vasco avait fait quelque chose de complêtement fou. Et, le pire, c'était qu'il en était fier. Jvous jure.


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Jeu 12 Fév 2009 - 13:14

      Oz était déjà en train de réfléchir à d'autres boutades qu'il pourrait lancer à son interlocuteur au sujet de sa dernière remarque, avec l'idée saugrenue et terriblement gamine du " bisou magique ", alors que Vasco n'avait même pas encore bougé. Oh, il y avait pleins de remarques et de blagues qui lui venaient à l'esprit - il fallait croire qu'il en produisait à la chaîne - mais tout disparut bien vite de son esprit. Pourquoi ? Oh et bien tout simplement parce qu'il ne s'était pas attendu à ce que le chanteur l'attire sauvagement à lui pour l'embrasser. Non, parce que comprenez-le bien. Il y avait quelques instants à peine, les deux garçons s'envoyaient des coups et se battaient en s'insultant. Et maintenant, voilà que Vasco l'embrassait. Il y avait de quoi perdre la tête. Ou se demander ce qu'il se passait dans celle du rockeur ambulant. Enfin. Rassurez-vous, Oz n'en était pas à son premier baiser. Après tout, on pouvait lui reconnaître une chose. C'était qu'il avait pas mal de succés chez les filles - il fallait dire qu'il était toujours plus courtois avec elles qu'avec d'autres garçons - et ceci depuis qu'il avait l'âge de jouer dans les bacs à sable. Seulement, s'il avait déjà embrassé plusieurs filles, le Dalavirien n'avait pas encore embrassé de garçon. Normal, il passait plus de temps à se cogner avec eux qu'à autre chose. Donc, c'était une première. Et ce fut certainement ceci qui le choqua plus qu'autre chose.

      Visiblement, ce Vasco était inconditionnellement et irrevocablement étrange.
      Et pas forcément dans le bon sens. Il avait souvent des sautes d'humeurs comme çà ? Genre je cogne un moment, puis j'embrasse après ? Il fallait croire que oui. Qu'il le fasse exprès ou non, il avait un truc de pas net dans sa tête. Du moins, c'était l'avis d'Oz et ceci n'engageait que lui. D'ailleurs, ce dernier avait aussi une manière bien à lui de penser. Parce qu'en fait, s'il était choqué d'avoir été embrassé par un garçon - comprenez-le -, Oz comprenait en même temps. Pour lui, il était tout à fait naturel qu'on veuille l'embrasser, fille comme garçon. Après tout, il était beau, mignon et pleins de charmes non ? Du moins, quand il n'ouvrait pas la bouche pour parler, mais bon. Bref, pour Oz, c'était tout à fait normal que les gens veuillent l'embrasser et lui sauter dessus. Ce type était d'un narcissisme tellement naturel qu'il en était même troublant, vous ne trouvez pas ? Enfin bref. Si Oz comprenait, il n'en resta pas néanmoins tétanisé sur place. Encore une fois, comprenez-le. Dans sa petite tête, un moment, il n'y avait plus que des " J'ai été embrassé par un garçon. ", et il garda le silence, figé comme une statue. Puis il sembla se réveiller. Il fronça les sourcils et lâcha un simple :


      - Enfoiré.

      Le jeune homme ne s'en arrêta cependant pas là.
      Vous commencez à le connaître, j'imagine. Sans réfléchir, il balanca son poing dans la figure de Vasco, une nouvelle fois, comme au début de leur rencontre. Seulement, il balanca ce coup de poing ... avec sa main estropiée. Vous savez, celle à la peau arrachée qui le lancait terriblement ? Bah sur le coup, elle le lança soudain encore beaucoup plus. Il n'avait pas réfléchi, et bien voilà. En donnant ce coup, il s'était certainement fait plus mal à lui-même qu'à Vasco. D'ailleurs, ce fut le Dalavirien qui hurla de douleur, alors que logiquement, au départ, çà aurait dû être le chanteur. Quelle vie de chien. Oz se mit à hurler une flopée de jurons tous plus horribles les uns que les autres, alors qu'il se tenait la main de toutes ses forces et qu'il se mettait à sautiller sur place, en zigzaguant un coup à droite, un coup à gauche. Oz finit par se détourner, toujours en jurant, et se prosta en position accroupie par-terre, la tête entre les jambes, se tenant toujours la main, tournant le dos à Vasco, seul dans la douleur ( xD ). Décidemment, le sort s'acharnait sur lui ou quoi ? La honte. Dire qu'au départ un " bisou magique " était censé faire partir la douleur. Ben tiens. C'était encore pire maintenant, comme par hasard.


      - Tu parles d'une arnaque, marmonna-t-il en faisant écho à ses pensées.

      Cà, c'était clair.

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Ven 13 Fév 2009 - 14:54

    Bien entendu, Vasco devait se douter que son crime ne resterait pas impuni - oui bon d'accord, il s'agit là d'une grande aggravation de la chose. Quoi qu'il en soit, il était déjà en train de se retenir d'éclater de rire quand il vit la tête de ce pauvre Oz. Ohlalah, visiblement, il n'avait pas l'habitude de croiser des gens un peu déjantés.. Mais bon. Il allait lui apprendre, dans ce cas XD Pauvre Coco, éloigne toi-vite, je te le conseille.. Je crois qu'il a raison quand il traite notre ami chanteur de taré échapé de l'asile. En fait, je pense surtout qu'il rendrait fou le personel de l'asile en question. Sans commentaires. Revennons en à nos moutons. Vasco était en trai de se faire traiter de tous les noms par Vitani quand son charmant interlocuteur, revenu parmi nous, le traitait d'enfoiré. Il n'avait pas sourcillié, une telle réaction était tout-à-fait normale. Bon, cela ne lui plu pas vraiment, mais c'était de sa faute. Il ne faisait que récolter ce qu'il avait semé, après tout.

    Ensuite, notre Coco international frappa un artiste peu méfiant. Quoi, encore ? Oui, mais cela n'était pas destiné à retourner à la bagarre. Car, en fait, ce ne fut pas notre ami chanteur qui hurla de douleur en se tordant sur le sol. Ce fut Oz - bon, d'accord, il ne se tordit pas sur le sol, mais il hurlait quand même bien fort. Quoi qu'il en soit, en le voyant souffrir ainsi, Vasco éclata de rire. Non pas à cause de sa douleur, ne vous en faites pas, il n'était pas sadique à ce point. Mais parce que, au lieu de le guérir, le bisou magique, ou Magic Kiss, n'avait fait qu'aggraver les douleurs de l'ami Oz.. Okay, okay. Décidé à se faire pardonné marlgré tout, Vasco s'approcha d'Oz, une fois qu'il eut regagné son calme. Ouais, d'accord, après que Oz sesoit arrêté de courrir partout et deux ou trois minute après qu'il se soit agenouillé. il s'agenouilla face à lui et lui fit un petit sourire. Pauvre Oswald, vraiment.. Je continue à penser que cette cher Ayu adore torturer ses personnages.

    " Désolé, mais je n'ai fait que ce que tu m'as demandé.. Et puis, c'était un bisou de rien du tout, juste un smack.. A mons que de nesois ton premier ? Quoi qu'il en soit.. Donne-moi ta main. "

    Sans attendre de réponse, il saisit la main blessée de celui qui devait être déstiné à le supporter le restant de la soirée. Il se conçentra, murmura un mot intelligible.. Et la main d'Oz lui fit moins mal. La ou la peau avait été arraché, il ne restait que des traces rouges. Certes, il devait encore souffrir, mais moins qu'avant. Vasco aurait adoré pouvoir le guérir totalement, mais les cours de soins, vous vous en doutez, il ne les avaient pas très bien suivis.. Il n'avait assisté qu'aux deux premières heures, par obligation - deux heures d'affilées, ou il était venu pour vor le sort qu'ils allaient commencer. Sa mère aurait été capable de guérir totalement le jeune homme.. Mais bref. Il se releva, souriant à celui avec qui il avait échangé un baiser un peu plus tôt dans la soirée. Et il lui donna un indice sur son âge, sans doute plus avançé que ce que pensait Oz.. Surtout après ce comportement enfantin.

    " Désolé, je peux pas faire mieux.. La Guérison ne m'avait jamais vraiment interessé, à l'école ^^ Ca remonte d'ailleurs un peu trop pour que je puisse m'en souvenir vraiment.. "


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Sam 21 Fév 2009 - 22:12

      Mais enfin, arrêtez de dire que j'aime torturer mes personnages !
      Bon j'avoue mais quand même ...
      Tout çà parce que j'ai donné un certain Edwinounet en pâture à une certaine Shi-Shi, hein ?
      Mais cela ne concerne ni cette histoire ni ce forum, alors revenons plutôt à nos moutons - et ici moutons désignent nos deux comparses, soit un sale gosse capricieux et un chanteur excentrique.

      Alors qu'Oswald se lamentait sur sa blessure, dans son dos, Vasco ... éclata de rire.
      Vraiment. D'accord. Il rigolait, l'autre. Effectivement, c'était fou ce que c'était amusant. Enfin oui, effectivement, c'était assez marrant, mais du point de vue du Dalavirien, non, pas du tout. Vous vous en doutez bien. Il avait déjà été assez humilié comme çà, et voilà que le chanteur avait l'air de faire exprès de le foutre en rogne - alors qu'il ne le faisait pas du tout exprès. Bref, toujours est-il qu'il lança, d'un ton exaspéré :


      - Et çà te fait marrer, en plus ?

      Oz grogna, et ignora les premières remarques de son interlocuteur.
      Ses excuses, il pouvait se les garder. Puis si çà l'amusait de penser que c'était son premier baiser, soit. Comme il voulait, le garçon s'en fichait pour le moment. Le principal, pour le moment, c'était sa main. Qui le lancait douloureusement, à cause des griffures et aussi maintenant grâce au choc contre la mâchoire du type qui se fendait la poire. Franchement. Quelle situation pourrie. Alors quand Vasco lâcha un " Donne-moi ta main. ", Oz s'apprêtait à le ramballer. Non mais comprenez, ce type l'avait frappé et l'avait embrassé dans une même soirée, alors il n'avait plus vraiment trop confiance. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Seulement voilà, Vasco n'attendit pas de réponses et le type qu'il devrait supporter le restant de la soirée lui saisit la main estropiée. Il marmonna quelque chose qu'Oz ne comprit pas, puis un instant plus tard, la douleur s'estompa. En bonne partie du moins. Et il ne restait plus que des traces rouges, aux endroits où il avait été griffé. Ah d'accord, un sort de Soins. Pas bête. Oz leva sa main en l'air, au niveau de ses yeux, et se mit de nouveau à l'observer sous toutes les coutures - au cas où Vasco lui aurait fait un sale coup, et aussi par certaine surprise, tandis que Vasco parlait. Ah et bien peut-être qu'Oz devrait se montrer plus attentif en cours de Soins, ce genre de sorts pouvaient s'avérer pratiques. Bon, attentif en cours signifiait qu'il ferait l'effort d'assister à un ou deux cours avant de partir d'ici, mais ce serait suffisant. Le garçon ne comptait pas être un élève modèle de toutes façons. Il attendait juste de pouvoir quitter enfin l'école, pour pouvoir enfin faire ce qu'il voulait. Enfin, disons qu'il faisait déjà ce qu'il voulait, mais ce n'est qu'un principe. Enfin bref.

      Puis les paroles de Vasco montèrent enfin au cerveau de ce cher Oz.
      Attends, il avait été à l'école et " çà remontait à un peu trop " ?
      Mais il avait quel âge au juste ? Comme çà, Oz lui aurait donné quoi, 16/17 ans ? 18 à la limite. Genre tout jeune adulte, juste un peu plus vieux que lui. Pas plus. Il avait un esprit de gamin non de toutes façons ? Alors peu importe, en fait. Mais Oz était tout de même curieux - et c'était surtout parce que çà lui permettait de ne pas remercier ce cher Vasco pour avoir soigné sa main, ou du moins de retarder l'échéance -, alors il finit par se relever et regarda son vis-à-vis de travers.


      - Attends ... Tu as quel âge au juste ?

    Vasco Fair
    Rockeur ambulant

    Messages : 291
    Métier : Musicien ambulant.
    Nature : Vitani, renarde rousse.
    Niveau : A la vie, à la mort.

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Vasco Fair le Dim 1 Mar 2009 - 16:22

    Ce pauvre Vasco devait supporter dans sa tête toute une série d'insulte de la part de cette cher Vitani, qui ne cessait de le traiter d'idiot dévergondé et autres ânneries du genre, alors qu'elle disait de l'autre côté qu'il vallait mieux qu'il évite de traîner avec Oz. Aussi, il perdit un instant le fil de la conversation, car elle exigeait des réponses, la renarde. Mais il savait ce qu'elle voulait faire : le distraire, pour qu'Oz se vexe et qu'il se casse. Mais il en avait l'habitude, et cela ne marchait pas avec lui. Même si elle lui fit, comme dit un tout etit plus tôt, perdre le fil de la conversation. Il mit en réalité un peu de temps avant de saisir le sens des paroles d'Oz. Temps qu'il combla, histoire de pas avoir l'air stupide, par quelques paroles, une moue légèrement boudeuse sur le visage.

    " Un merci ne t'arracherais pas la bouche, Coco. "

    Ensuite, il saisit enfin ou Oz voulait en venir - n'oubliez pas, c'est pas qu'il était lent du cerveau mais qu'il se faisait cerebralement parlant attaqué par Vitani. Son âge ? Ah ! Il s'était fait avoir lui aussi. Affichant un grand sourire béat, parce que, vraiment, c'était trop fort de voir tout le monde se planter les uns après les autres, il se pencha un peu vers Oz et.. Attention les yeux.. Lui tira les joues. Sûr qu'il allait pas appréçier. Uh uh. Mais bon, il accapara quand même la parole, avec un ton à la limite du gateux sur la fin. Parfois, le chanteur était capable d'être effrayant dans ses manières.. Et annonçant son âge avec une grande fiérté un peu bête.

    " Tu t'es fait avoir toi aussi ! J'ai vingts ans ! Et oi, je me trompes pas quand je dis que t'en a quinze, n'est ce pas, mon petit Oz-chou ? "

    Estimation qu'il faisait là... Il était tellement habitué à ce qu eles gens se gourrent sur son âge qu'il avait tendance à taper juste. Et puis, grâce à Vitani, il savait que ce type sortait de l'académie. Il avait l'air trop jeune pour être prof, mais trop vieux pour débuter ses études.. Vasco lui donnait donc quatorze ou quinze ans, et pensait plutôt quinze qu'autre chose. Comme quoi, même lui pouvait avoir des éclairs de génie..


    _________________

    [Kit  by Ozouzou.]
    avatar
    Oz Roland
    Glandeur appliqué/Sobre à ses heures perdues

    Messages : 878
    Age : 26
    Métier : Gosse de riche qui s'assume
    Nature : Joker
    Niveau : Ca intéresse quelqu'un ce genre de questions ?

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Oz Roland le Dim 1 Mar 2009 - 18:18

      A la première remarque de Vasco, Oz ne répondit qu'avec une grimace, montrant ainsi la bonne volonté dont il faisait toujours preuve quand il s'agissait de remercier quelqu'un. Mais il fit cependant une remarque à propos du 'Coco' qui ne lui plaisait décidemment pas du tout, en affichant une expression agaçée qui illustrait parfaitement son état d'esprit :

      - Lâche-moi avec çà.

      Tout simplement.
      Mais bon, il fallait s'y attendre, avec un garçon pareil. Mais bref. De toutes façons, notre Dalavirien ne s'attarda pas sur ce sujet-là - il ne s'attardait jamais sur les sujets où il fallait qu'il remercie quelqu'un, surtout quelqu'un comme Vasco - et se concentra plutôt sur l'autre, soit l'âge du chanteur. Ce dernier, avec un grand sourire béat à faire froid dans le dos, s'approcha une nouvelle fois d'Oz qui eut un pas de recul instinctif, et ... lui tira les joues. Oui, oui, il lui attrappa les deux joues et les tira, un peu comme on fait à un gamin de 5 ans qu'on a envie d'embêter. Seulement, Oz n'avait pas 5 ans. Et même s'il les avait, cela ne lui plairait pas pour autant. Alors notre Oz, du coup, afficha une moue contrariée. Sauf qu'en même temps, Vasco lui tirait les joues, alors du coup le Dalavirien avait alors un peu la même tête qu'un bébé tout mignon qui boude. Fort comique. Pauvre Oswald. J'avoue, j'aime l'embêter à travers mes écrits fu fu fu. Hum, mais passons. Alors ainsi donc, Vasco avait 20 ans ? Et bien ! Il faisait moins. Difficile de croire qu'un homme de cet âge-là pouvait avoir une mentalité ... comme çà. Oz était assez étonné, il fallait dire. Mais bon. Il n'était pas non plus du genre à s'attarder sur des questions d'âge, et puis ce qui l'embêtait plus à cet instant, c'était le ton gaga que prenait Vasco et l'histoire du " mon petit Oz-chou ". Ah et aussi du fait qu'il avait trouvé l'âge du Dalavirien du premier coup. Bah, un coup de bol. Et puis d'abord, il approchait plus des 16 ans que des 15 ans. Na. Oui, bientôt la majorité, bientôt la liberté. Il attendait çà avec impatience. Mais bref. Oz finit par se dégager, et se massa les joues en jettant un regard furibond à son vis-à-vis.


      - Le 'Oz-chou' aussi, tu arrêtes tout de suite. Vieux schnock.

      Bah oui, il venait de dire qu'il avait 20 ans. Certes, ce n'était pas vieux, comme 15 ans n'était pas forcément très jeune, mais Oz sautait toujours sur toutes les occasions qui se présentaient. Enfin. Bientôt, ce ne serait plus "vieux schnock" mais "échappé de l'asile". Cà correspondait beaucoup mieux au cas de Vasco. Oz se tapota les joues - ses pauvres joues - puis croisa les bras sur sa poitrine, avant de reprendre ses grands airs. Il ne comptait pas cacher son âge. De toutes façons, visiblement, son interlocuteur avait déjà compris qu'il n'avait pas encore l'âge de boire de l'alcool. Alors bon. L'important, c'était que les types de cette auberge qui servaient les boissons le croyaient encore, eux. Mais çà, c'était une autre affaire. Mais chaque chose en son temps. Pour le moment, Vasco.

      - Bientôt 16 en fait.

      Evidemment, toujours trouver la petite épine, le petit détail qui permet de ne pas donner tout à fait raison. Typique d'Oz.

    Contenu sponsorisé

    Re: ~ Et une bouteille de rhum ! ~ [ PV Vasco ]

    Message  Contenu sponsorisé