Annexe #2 - Les Guildes

    avatar
    Edryn Hayes
    Admin
    Fan d'Alia

    Messages : 3324
    Age : 33
    Métier : Caissier
    Nature : Shiromag
    Niveau : Confirmé

    Annexe #2 - Les Guildes

    Message  Edryn Hayes le Dim 4 Mar 2018 - 13:12

    Les Guildes
    Les guildes sont l'un des piliers du fonctionnement de la société gamaëliennes. Véritables institutions, elles sont profondément enracinées dans la culture du pays et structurent la vie en société.

    Même si elles sont souvent en concurrence et qu'elles poursuivent des intérêts divergents, elles sont également interdépendantes. Il s'agit donc de faire son choix au milieu des intrigues politiques, des jeux d'alliance et de la réputation qu'elles proposent.

    L'appartenance à une guilde est définie par le secteur d'activité dans lequel travaille un individu, qu'il soit maga ou nomag. Les postes disponibles sont souvent réservés aux uns ou aux autres en fonction de leurs capacités. Évitez tout de même d'inscrire sur votre CV que vous êtes kuromag, ça ne passera pas...


    Économie & Politique
    L'économie et la politique revêtent une importance primordiale et sont également complémentaires.

    Les Ryzeurs d'Or

    En terme d'influence et d'effectifs, la guilde des Ryzeurs d'Or est sans conteste la plus importante du pays.

    Elle regroupe tous les métiers à dimension artisanale, commerciale, agricole, ou de services... En raison de la fédération de nombreux corps de métiers, on aurait pu craindre une certaine une difficulté à synthétiser autant d'intérêts divergents. Toutefois, ce serait sans compter le modèle de démocratie et d'efficacité de son organisation interne.

    La guilde bénéficie d'un fort soutien populaire qui se satisfait de son influence et de sa capacité à défendre les intérêts de ses membres. En effet, aucune réforme financière ou sociale d'ampleur ne s'effectue aujourd'hui sans le soutien des Ryzeurs d'Or.

    Pour certains spécialistes, cette situation est dangereuse, car elle fait naître un déséquilibre au détriment des autres guildes. Pour d'autres, elle se justifie pleinement au vu de la part de la population concernée. Quoiqu'il en soit, les Ryzeurs d'Or détiennent les clés de la production de richesses et de la distribution de services de ce pays.

    Les Griffonneurs

    Par référence aux anciens scribes, les Griffonneurs regroupent les métiers de l'administration d'Etat et en particulier ceux de la classe politique auxquels participent encore de nombreux aristocrates.

    Nettement moins importante en termes d'effectifs que la guilde des Ryzeurs d'Or, elle reste indispensable au bon fonctionnement du pays. De création relativement récente, elle permet de fédérer les intérêts de l'Etat et d'avoir plus de poids dans la sphère politique.

    Ses détracteurs les plus pessimistes craignent néanmoins que des dérives ne permettent de s'arroger le pouvoir en prenant le contrôle de cette guilde.

    Arts & Sciences
    Les arts et les sciences sont deux nobles champs d'activité, souvent opposés et pourtant liés par l'amour de la technique et de la compétence, pour ne pas dire, du talent.

    Les Érudits

    Les Erudits constituent une guilde ambiguë et déroutante. Elle regroupe la communauté scientifique de Gamaëlia et mène avec brio le progrès technique, technologique, scientifique, lié ou non à l'utilisation du Don.

    On lui doit notamment l'invention de la techno-magie, la redécouverte et la création de nombreux artefacts, les progrès de la médecine... Cependant, malgré la qualité de vie des gamaëliens sans cesse améliorée grâce à cette guilde, elle souffre d'une mauvaise réputation.

    On lui reproche l'arrogance et l'élitisme de ses membres qui marchandent souvent à prix d'or leurs connaissances, ou leurs services, notamment pour leur application marchande. D'importantes frictions existent donc auprès des Ryzeurs d'Or. Par ailleurs, les guildes concurrentes voient d'un mauvais œil le rayonnement grandissant de cette guilde dans les luttes de pouvoir.

    Les Arimags

    La guilde des Arimags a ceci de particulier que son but est de promouvoir l'Art sous toutes ses formes. Elle attire donc écrivains, chanteurs, musiciens, peintres, photographes, artistes de tous horizons.

    L'effectif des Arimags est relativement faible en comparaison des autres guildes. Mais la renommée et la popularité de ses membres leur donne l'opportunité de se faire entendre. Très solidaires, il n'est pas rare que les artistes les plus en vogue se transforment en mécènes et viennent financièrement en aide à d'autres membres moins bien lotis, en plus des modestes revenus garantis par la guilde elle-même.

    En tout bien, tout honneur, la guilde des Arimages est particulièrement éclectique, ce qui la rend unique dans le paysage gamaëlien : tantôt superficielle, tantôt contestataire, toujours surprenante.

    Protection & Maintien de l'ordre
    Guildes un peu à part qui jouissent de privilèges à la mesure de leurs responsabilités, les magassionnels et les chasseurs de primes ont l'apanage du maintien de l'ordre et de la protection des gamaëliens.

    Les Magassionnels

    La guilde des Magassionnels est une des plus anciennes et des plus respectées de la société gamaëlienne. Les magassionnels s'inscrivent en effet dans la perspective d'un service public, en proposant à la population la mise à disposition de ses membres pour des missions de longues ou de courtes durées nécessitant de la magie.

    Les magassionnels acceptent toute sorte de travaux confiés par des particuliers ou des entreprises, allant de la construction, à l'agriculture, en passant par l'extraction minière... Mais leur réputation s'est surtout construite sur les missions confiées par le gouvernement dans la gestion d'un service de police et d'enquête.

    C'est d'ailleurs en se voyant attribuer de plus en plus de responsabilités envers la population que les magassionnels, autrefois exclusivement magas, ont intégré des nomags dans leurs rangs afin d'être plus représentatifs et plus efficaces dans le partage des compétences.

    Pour autant, il faut reconnaître que la guilde n'est pas la plus importante en terme d'effectifs et que maîtriser son Don est un net avantage lorsque l'on veut y faire carrière. Cela n'étant pas donné à tout le monde, recourir aux services d'un magassionnel reste cher.

    Les Chasseurs de primes

    La guilde des Chasseurs de primes a connu une construction aussi laborieuse qu'intéressante.

    Originellement identifiés comme des mercenaires en quête de profits faciles, ils ont longtemps existé en dehors de tout cadre institutionnel. Celui-ci s'est progressivement installé avec le développement du système des primes : d'abord pensé pour la traque de criminels en tout genre, puis élargi à la recherche, la filature, la protection rapprochée, la compilation d'informations, et autres activités diverses concernant toute sorte d'individus.

    La constitution de cette guilde a animé de nombreuses tensions, chacune des guildes existantes essayant de récupérer une activité jugée très rentable. De ce fait, sa reconnaissance a été tardive puisqu'elle ne remonte qu'à deux siècles. Inutile de préciser que de nombreux conflits d'intérêt opposent fréquemment les chasseurs de primes aux magassionnels.

    Avec la réputation d'être dangereux et peu fiables, les chasseurs de primes ont du mal à redorer leur blason auprès de la population, d'autant plus qu'ils restent viscéralement attachés à leur indépendance et à leur liberté d'action. Ce sont pourtant ces qualités qui font la renommée et l'efficacité de la guilde.

    Jeunes & Indéterminés
    Certains avanceront que les deux termes ne sont pas si éloignés... mais il importe de faire taire ces mauvaises langues.

    Les Étudiants

    Considérée comme la benjamine de la famille, la guilde des Etudiants entretient des relations cordiales avec toutes les grandes guildes de Gamaëlia, qui la voient comme un vivier de futurs membres potentiels.

    Cette guilde sert surtout de première expérience dans le système institutionnel du pays et ne fait guère de remous dans le paysage social gamaëlien. Malgré un nombre relativement important de membres dynamiques, la guilde n'a pas vocation à les voir rester et ce renouvellement incessant l'empêche d'avoir un véritable impact sur les décisions politiques.

    Une trêve implicite interdit aux autres guildes de mettre des bâtons dans les roues des étudiants, malgré les excès de leur jeunesse. Ils profitent donc en toute quiétude des avantages du système sans en subir les désagréments.

    Ils auront bien le temps de s'en préoccuper lorsqu'ils entreront dans la cour des grands...

    Les Sans-Couleurs

    Sous cette appellation générique, les Sans-couleurs désignent moins une guilde qu'un groupe d'individus qui n'appartiennent à aucune guilde reconnue, par choix ou par contrainte.

    On y compte ainsi les personnes sans-emplois, les criminels, les vagabonds, mais également de gentils retraités, des parents restés au foyer, des aristocrates désabusés aimant dilapider leur fortune et faire de leur vie un formidable rien du tout...

    La diversité de ce groupe est telle qu'elle interdit toute représentativité politique. Les Sans-couleurs ne suscitent donc pas vraiment l'enthousiasme ou l’intérêt. On s'y trouve souvent par défaut.




    _________________