Aide à la Fiche Technique

    avatar
    Arya Evans
    Admin
    Cheftaine des Magassionnels

    Messages : 3329
    Age : 35
    Métier : Magassionnelle
    Nature : Shiromag
    Niveau : //

    Aide à la Fiche Technique

    Message  Arya Evans le Dim 4 Mar 2018 - 18:26

    Aide à la Fiche Technique
    La fiche technique est un complément de votre fiche de présentation. Elle est l'occasion de rappeler ou de détailler les aptitudes de votre personnage. Elle sert à renseigner les autres joueurs sur son niveau dans divers domaines, et notamment s'agissant de la maîtrise de son Don.

    Généralités
    La fiche technique comporte aussi bien des informations générales liées aux aptitudes de votre personnage, que spécifiques liées à la maîtrise et à l'utilisation de son Don. Elle s'adresse à tous les personnages, qu'ils soient nomags ou magas.

    Les informations générales

    Il s'agit de détailler les éléments qui pourraient être utiles au jeu en détaillant les capacités diverses de votre personnage (aptitudes sportives, entraînement au combat, prédispositions ou talents particuliers...). Il n'est pas nécessaire de chercher à avoir le plus de capacités possibles. Les lacunes de votre personnage sont tout aussi intéressantes que ses acquis. L'objectif est vraiment de donner les clés permettant de cerner les capacités de votre personnage.

    N'hésitez pas à donner des indices sur les points forts dont les autres personnages devraient se méfier et les points faibles qu'ils pourront au contraire exploiter. Vous pouvez même détailler le sentiment de votre personnage vis à vis de ses capacités, révéler certains aspects psychologiques.

    Faire des comparaisons sera un bon moyen de donner une idée des capacités de votre personnage, tout comme évaluer son niveau. Soyez néanmoins vigilants à ne pas vous montrer trop technique, car tout à chacun n'est pas nécessairement un spécialiste du domaine que vous décrivez.

    Les informations spécifiques

    Il s'agit de rendre compte des aptitudes magiques de votre personnages en détaillant les éléments présentés par l'échelle de Faëly. En effet, la simulation que vous opérerez vous obligera à faire des choix. Ce sera l'occasion d'expliquer les affinités de votre personnage, ses ambitions, sa perception de son Don...

    Même si votre personnage est nomag (par manque de capacités ou par choix), il est important de renseigner les champs liés au Don. En effet, cette fiche va servir d'élément de comparaison entre les joueurs et il n'est pas dit que votre personnage n'évoluera jamais sur ce point, comme sur tous les autres. Par ailleurs, même nomag, votre personnage peut avoir développer quelques petites capacités toujours intéressantes à exploiter.

    L'échelle de Faëly
    Elle permet de mesurer les capacités d'un maga ou d'un nomag en détaillant les compétences acquises en fonction des trois domaines principaux que sont la magie élémentaire, la magie éthérée et la magie d'enchantement.

    Son utilisation est assez simple mais ne donne qu'un ordre d'idée général de la puissance d'un maga. De plus, cette échelle n'est significative que jusqu'à un certain niveau de maîtrise magique. En effet, les profils des magas à haut niveau sont trop différents pour pouvoir les comparer et il ne faut pas hésiter à comparer au cas par cas leur situation selon chaque domaine magique considéré.

    L'arborescence

    Comme le détaille le schéma suivant, les compétences d'un maga sont classées selon chaque domaine de la magie qu'il maîtrise. Ainsi, certaines compétences sont indispensables avant d'en acquérir de nouvelles, tandis que d'autres sont purement facultatives.



    Mesurés sur une base de dix, les points de compétences définissent le niveau de maîtrise du maga pour une compétence donnée. Leur acquisition et leur niveau de maîtrise dépendent totalement des affinités du maga, de ses préférences et de ses choix. Un maga peut ainsi être plus ou moins élémentariste, soigneur, éthériste, illusionniste, enchanteur, artefacteur...

    Faire une simulation

    Effectuer une simulation est impératif pour évaluer les capacités, le niveau et les statistiques de votre personnage. Ses résultats vous serons demandés, même si votre personnage n'est pas bien avancé en magie et même s'il est nomag. Vous pourrez mettre à jour votre fiche technique en postant à sa suite une nouvelle simulation qui traduise les capacités de votre personnage.


    Cliquez ici pour faire une simulation.



    1) . On commence par rentrer les informations du tableau de données en utilisant les listes déroulantes pour les valeurs non-numéraires.

    Ce tableau prend en compte une grande quantité de variables pour mesurer le niveau d'un maga. Ces variables vont influencer les capacités de votre personnage. Essayez de raisonner sur une moyenne étalée sur les quatre derniers mois. Soyez cohérents et veillez à ce que au moins deux champs ne bénéficient pas de la variable maximum.

    Par exemple : mon personnage est habituellement en très bonne santé, mais dernièrement il s'est cassé un bras alors on peut dire qu'il est plutôt en bonne santé, mais sans plus ; mon personnage est plutôt jeune, vit chez ses parents, il n'a que peu de soucis dans la vie, on peut donc raisonnablement penser qu'il n'est pas exposé au stress que ressentirait un inspecteur de police ; mon personnage ne peut pas raisonnablement avoir une excellente santé, aucun stress, un entraînement intensif, une activité physique élevée, etc.


    2) . On entre ensuite les informations numéraires du tableau de données en inscrivant une valeur aux champs correspondants.

    Le coefficient de puissance correspond au potentiel inné de votre personnage. Il peut s'échelonner de 0 à 10 en prenant en compte les décimales, mais on considère qu'un coefficient moyen se situe entre 3 et 7. Soyez conscient qu'au delà de 5, une pénalité va s'imputer sur le nombre de points de compétences que vous aurez de disponibles.

    Les points de compétences correspondent au niveau de maîtrise de votre personnage. Ils peuvent s'échelonner de 0 à 400 en prenant en compte les décimales. Le nombre de points que vous vous attribuez aura des conséquences sur votre niveau. En effet, vous constaterez dans le tableau de résultat que votre niveau s'affichera automatiquement en fonction du nombre de points que vous vous attribuerez. Soyez donc vigilant pour vous donner un niveau cohérent vis à vis de l'histoire et de l'âge de votre personnage. Attention, il peut y avoir une discordance entre le niveau d'un maga en shiromagie et en kuromagie. Toutefois, il existe une limite : le niveau en kuromagie ne peut avoir qu'un pallier de différence au maximum avec le niveau de shiromagie.






    Novice : niveau basique, il correspond à la connaissance commune de ceux qui ne se sont jamais vraiment intéressés à la compétence, les lieux communs en quelques sortes. N'importe qui peut avoir un tel niveau.Débutant : correspond à l'état de quelqu'un qui s'est intéressé au sujet et a une petite expérience sans avoir vraiment consolidé ses bases. N'importe qui peut avoir un tel niveau.


    Amateur : correspond à l'état de quelqu'un qui a une petite expérience en ayant acquis des bases solides et sait faire un certain nombre de choses sans se poser de questions. C'est un des niveaux les plus répandus. Il concerne généralement des personnes qui ont déjà eu l'occasion de travailler sur leur don. On peut commencer à y prétendre vers 16 ou 18 ans.


    Confirmé : correspond à l'état de quelqu'un qui a conforté son expérience, se sent à l'aise sur diverses domaines en étant très conscient de ses forces et de ses faiblesses. Ce niveau exige nécessairement de l'expérience, mais c'est un niveau relativement commun. On peut commencer à y prétendre aux alentours de 25 ans, en étant réellement assidu. De nombreux magas se satisfont de ce niveau-là et n'augmenteront guère leurs capacités une fois qu'ils l'auront atteint.


    Expert : correspond à l'état de quelqu'un qui est allé plus loin que la pratique courante. Il a étudié longuement le sujet pour en avoir une maîtrise plus certaine, plus large, plus complète. Il est capable d'envisager la compétence dans sa globalité et de faire ses propres découvertes. C'est un niveau nettement plus rare à atteindre. Chaque maga progressant à son rythme, il est difficile de donner un âge à partir duquel on puisse prétendre à ce niveau. Globalement, il est tout de même assez exceptionnel de l'atteindre avant d'avoir 30 ou 35 ans.


    Maître : correspond à l'état de quelqu'un qui a dépassé le commun des mortels d'une bonne longueur d'avance. Il a souvent commencé des recherches approfondies dans des directions nouvelles et originales. Il suit sa propre voie et sa valeur domine les compétences où il s'est spécialisées. C'est clairement le niveau le plus difficile à atteindre au cours de sa vie. Là encore, les disparités entre magas sont énormes et il est difficile de donner une estimation de l'âge à partir duquel l'on s'en rapproche. Certains y parviendront dès l'âge de 45 ou 50 ans à force de travail et à condition d'avoir quelques prédispositions poussées. Mais la plupart ne l'atteindront tout simplement jamais.


    Par exemple : mon personnage ayant la vingtaine et ayant étudié à l'Académie pour développer son don, pourra prétendre à un niveau amateur ou tout juste confirmé si je désire en faire quelqu'un de réellement fort pour son âge ; mon personnage ayant quatorze ans, même s'il étudie à l'académie ne pourra pas prétendre à autre chose qu'à un niveau débutant...


    3) . On constate dans le tableau de résultat le nombre de points de compétence disponibles.

    Il peut arriver que le nombre de points disponibles affichés soit inférieur au nombre de points que vous vous êtes attribué. Cela est du à votre coefficient de puissance qui est probablement supérieur à 5. Plus votre coefficient de puissance sera élevé, plus la pénalité de vos points de compétence sera importante.

    C'est un choix à faire entre un personnage plus puissant, mais sachant faire moins de choses, ou un personnage moins puissant, mais nettement plus polyvalent.

    Par exemple : mon personnage, qui a un coefficient de puissance de 6,45 pour 90 points de compétences, se voit imposer une pénalité qui réduit à 81 le nombre de points de compétences disponibles ; mon personnage, qui a un coefficient de puissance de 9,3 pour 90 points de compétences, se voit imposer une pénalité qui réduit à 67 le nombre de points de compétences disponibles.


    4) . On répartit dans le tableau des domaines de compétences le nombre de points de compétences que l'on veut en fonction des compétences qui nous intéressent.

    Chaque compétence est échelonnée de 0 à 10 et ne comptabilise pas les décimales. Il vous faudra un minimum de 2 points pour débloquer la compétence suivante. N'hésitez pas à vous référer à l'arborescence pour savoir quelle est la hiérarchie des compétences. Les trois domaines de la magie sont indépendants. Il n'est donc pas nécessaire de développer toutes les compétences de la magie élémentaire pour ensuite passer à la magie éthérée.

    Par exemple : si je veux que mon personnage puisse pratiquer des soins sur autrui, il faudra d'abord qu'il sache pratiquer des soins sur lui-même jusqu'au niveau intermédiaire et qu'il maîtrise la manipulation des éléments. A minima, je dois donc placer 2 points dans chacun de ces champs pour développer la compétence qui m'intéresse.

    Attention ! Votre personnage va peut être évoluer, développer ses capacités, ses compétences, etc. Or, une fois les points de compétences attribués, ils ne peuvent plus être retirés. Autrement dit, si vous avez inscrit 8 à la manipulation des éléments, il ne sera pas question d'y inscrire 2 lors d'une révision de votre fiche ! On peut toujours en mettre plus, jamais moins. Choisissez donc précautionneusement.

    A mesure que les points sont placés, le décompte s'opère automatiquement dans la partie « points restants » du tableau de résultats. Ainsi, l'on sait toujours où l'on en est. Vous pouvez choisir de répartir la totalité de vos points disponibles ou seulement une partie d'entre eux. Parfois, il peut être intéressant de ne pas placer tous vos points puisqu'ils vont venir augmenter votre puissance. Encore une fois, entre puissance et compétence, il faut choisir.

    Par exemple : un personnage ayant tous les facteurs médians, à 4,5 de coefficient de puissance, avec 150 points de compétences, obtient un score de maîtrise de 37,13 et un score de puissance de 8,03 si l'on choisit de placer la totalité de ses points de compétences. Mais en réservant environ 10 points de compétences, le même personnage obtient un score de maîtrise de 32 et un score de puissance de 9,27. Dans la première configuration, le personnage a une connaissance plus complète de ses capacités, alors que dans la seconde, il est plus puissant lorsqu'il met en oeuvre celles qu'il a apprises.

    Cette différence aura une importance non sur le score final, mais sur les statistiques individuelles.


    5) . On analyse les éléments du tableau de résultats et de la colonne statistiques individuelles du tableau des domaines de compétences.

    Le score de Faëly donne une estimation de ses capacités en faisant la synthèse de son potentiel, de son énergie et de sa maîtrise. C'est celui-ci qui sert de référant pour avoir une idée du niveau global d'un maga. Néanmoins, il faut nuancer ce résultat en observant le score de maîtrise et le score de puissance. En effet, ces deux éléments vont nous donner des informations sur l'étendue des compétences développées par un maga et de la puissance dont il dispose pour les mettre en oeuvre.

    Cette observation trouve tout son intérêt dans les statistiques individuelles. En effet, elles rendent compte du niveau du maga dans un seul des trois domaines magiques considéré. Il peut ainsi arriver qu'un maga soit globalement plus faible qu'un autre, mais se révèle en réalité plus fort dans un domaine de compétence donné. L'on peut ainsi choisir d'être hyper polyvalent ou hyper spécialisé.

    Par exemple : si l'on reprend l'hypothèse des deux personnage à 4,5 de puissance avec 150 points de compétences pour lesquels l'on choisissait soit de les répartir intégralement, soit d'en réserver. En fonction des choix de répartition effectués (50-50-50 ou 30-80-40), on observera que le second maga est plus fort que le premier en magie éthérée alors que le premier maga reste globalement plus fort.

    L'on peut ainsi déterminer le domaine dans lequel un maga se sent le plus à l'aise et son niveau, dans ce domaine précis, vis à vis des autres.


    6) . On s'amuse à effectuer des comparaisons !

    Le score de Faëly variant selon le niveau considéré, il est difficile de donner une estimation du score moyen. En dessous de 40, un maga peut être assimilé à un nomag car les possibilités ouvertes par son don sont très limitées. Néanmoins, à prendre en compte la situation du maga moyen, on s'aperçoit que les chiffres se situent entre 150 et 600. Au delà, les disparités ont tendance à se faire de plus en plus importantes. A partir de 700, on peut considérer avoir affaire à un très très bon maga, lequel devient véritablement excellent et un petit peu effrayant en approchant ou en dépassant les 1000.

    Le rapport au Don
    Que votre personnage soit nomag ou maga, il a forcément une façon spécifique de se représenter son Don ou de l'utiliser, même à minima. Ces indications sont intéressantes pour mieux cerner ses capacités et y réagir en RP.

    La Représentation

    La représentation que chacun se fait de son Don est extrêmement personnelle et varie énormément selon les individus.

    Certains personnages vont être plutôt visuels et se représenter une sorte de monde intérieur avec des variations qui vont correspondre aux fluctuations de leur Don et à la manipulation qu'ils en font. En effet, pourquoi ne pas imaginer que, pour votre personnage, le Don soit une prairie cerclée de montagnes qui en représentent les limites, avec des changements climatiques indiquant ses variations comme une petite brise ou une énorme tempête ? Ou pourquoi ne pas se dire que le Don est un empilement de boîtes et qu'il faut en ouvrir certaines pour le manipuler ?

    Certains personnages seront plutôt sensoriels et vont sentir leur Don comme on sent le chaud ou le froid. Pourquoi ne pas considérer le Don comme une vague de chaleur dont l'intensité donne les indications nécessaires à sa manipulation ? Pourquoi ne pas se dire que c'est une force que l'on ressent physiquement comme la gravité ?

    Certains personnages, notamment nomag, peuvent ne pas avoir une représentation très claire de leur Don. Il peut s'agir d'une impression vague, d'un sentiment diffus, d'une représentation de forme et de couleur qui ne peut être assimilé à rien de précis.

    Vous disposez d'une totale liberté pour expliquer comment votre personnage perçoit les flux magiques, sa façon de les utiliser, sa façon, finalement, de comprendre le fonctionnement de son Don.

    L'utilisation

    Dites-vous bien que les choix que vous ferez vont déterminer les sensibilités de votre personnage. En effet, il n'est pas possible d'être un expert dans tous les domaines, même si l'on peut être un peu touche à tout. Votre personnage sera peut être plus attiré par la magie élémentaire, par la magie éthérée ou la magie d'enchantement.

    Si cela est assez perceptible en regardant l'échelle de Faëly, ce qui nous intéresse c'est bien de savoir pourquoi il a développé de telles affinités et comment il aime les utiliser. N'hésitez pas à nous retranscrire ses impressions, ses stratégies, ses façons de faire. Vous pouvez aussi mentionner ce qu'il déteste, ce qui l'attire, ce qui l'amuse ou le décourage.

    Si votre personnage est nomag par choix en n'ayant pas développer ses compétences à la mesure de ses capacités, il peut être extrêmement intéressant de nous expliquer pourquoi. Peut-être n'en a-t-il pas éprouvé le besoin, peut-être que cela ne suscite pas son intérêt, qu'il trouve ça trop compliqué ou qu'il ne s'est pas entraîné depuis des années.

    Les autres compétences notables
    Ici, on ne s'intéresse plus au Don de votre personnage. C'est l'occasion de nous parler de ses autres compétences si tant est qu'il en possède et si vous les jugez utiles au jeu.

    Un plus mais pas un impératif

    Définir d'autres compétences à votre personnage n'est pas un impératif, mais cela peut apporter plus d'éléments exploitables en RP à un nomag notamment. Essayez de vous montrer mesuré et de ne pas attribuer à votre personnage trop de compétences au risque de tourner au grosbillisme.

    La variété des compétences

    Il n'y a pas de restriction sur le nombre ou la nature des capacités que vous pouvez développées du moment qu'elles s'inscrivent dans le contexte social et technologique du forum. Évitez de parler d'un petit génie de l'information puisque nous n'avons pas de technologie informatique, par exemple.


    Si vous avez des doutes ou que vous avez besoin d'éclaircissements, n'hésitez pas à poser vos questions ici ou à contacter un membre du staff.

    Nous ne tenons pas spécialement à encourager l'apanage de compétences très rares ou très particulières. Cependant, si vous y tenez absolument, il serait préférable d'en discuter au préalable avec un membre du staff pour voir ce qu'il est possible de faire et bien nous expliquer que vous n'allez pas en abuser à chacun de vos RP. Si c'est utile et intéressant, ça peut valoir le coup !

    Bon courage !


    _________________
    T'es mort