Une journée comme les autres... ou presque [PV GM1]


    Leïla Desmi
    Ancien membre

    Messages : 2009
    Age : 28
    Métier : Vendeuse d'un magasin de farces et attrapes !
    Nature : Torno, écureuil bien trop sérieux.
    Niveau : 1er

    Une journée comme les autres... ou presque [PV GM1]

    Message  Leïla Desmi le Lun 1 Sep 2008 - 20:09

    - Au revoir ! N'hésitez pas à repassé, il y aura bientôt des nouveautés, pour les profs, cette fois !

    Leïla les regarda partir, et sourit au fameux "cling cling" de la clochette, qu'avait fait sonner les deux garçons en ouvrant la porte, pour sortir de la boutique, puis partir en courant. Ce son, la jeune vendeuse l'adorait, il lui rappelait tant de souvenirs...
    Aujourd'hui, la jeune femme avait un jean assez foncé, qui moulait ses jambes, en leur donnant une allure fine, et elle avait un pull en petite laine jaune qui allait très bien avec ses boucles d'oreilles "point" et son bracelet "ficelle". Elle avait comme toujours des couettes mais aujourd'hui elle s'était lissé les cheveux, se qui les faisait toutes lisses et brillante. Elle s'était un petit maquillé, et pour finir, elle avait des baskets toute basiques. L'ensemble était très joli.

    L'ancienne Varile était très contente que les deux garçons, qui venaient de partir, soit venus lui acheter des bonbons sauteurs pour faires des farces à leurs camarades. La relève de Lina et elle était assuré ! Mais cela lui fit repenser à Lina, qui lui manquait terriblement. Après tout avait décidé de partir, et c'était son choix... ce fut le "cling cling" de la sonnette de la porte sortit la jeune femme de sa rêverie, et son sourire revint quand elle vit devant elle un client qui entrait.

    C'était un homme, qui devait avoir une trentaine d'année, et qui était habillé en costar, cravate. Il avait une petite moustache qui fit rigoler Leïla intérieurement. L'homme avait les cheveux noir, et des lunettes, mais il avait l'air sympathique, même s'il émanait de lui du... respect.
    L'homme s'approcha du comptoir, et la vendeuse l'accueillit comme il se devait. Il lui expliqua qu'il devait un cadeau pour ça fille, elle avait deux ans aujourd'hui. Toute contente par cette nouvelle (même si cela ne la concernait pas, elle était heureuse qu'une fillette faite ses deux ans aujourd'hui avec ses parents), elle demanda au monsieur ce que la petite aimait. Elle chercha quelques temps des cadeaux, puis en proposa quelques uns au Papa. Il choisit, et Leïla emballa le jouet dans du papier cadeau coloré. Elle écrit une carte d'anniversaire à la petite Marie. Elle lui souhaitait bon anniversaire, et bon vent pour le reste de la vie qui était devant. L'homme paya, et partit, tout content, son cadeau à la main. Le "cling cling" retentit, et Leïla soupira. Le 5ème client de la journée venait de partir, et l'ancienne Nashaovienne fit comme toujours. Elle prit un balai et commença à nettoyé le magasin. Comme tout les jours.

    Depuis que les vampires étaient arrivés, plus rien n'était comme avant. Leïla avait réussi à s'enfuir, mais n'avait pas réussi à venir avant prévenir tout le monde de l'invasion. Elle était arrivé, mais trop tard. La jeune femme avait réussi à ne pas se faire capturé, et à continuer sa vie, mais plus aucun client, ou presque, n'osait venir dans sa boutique. Tout le monde savait qu'elle était contre les vampires, et que donc, si quelqu'un devenait s'approchait trop d'elle, il pouvait être pris comme ennemi des vampires. Et ça, ça faisait peur. Tout le monde savait que la jeune blonde était dans la résistance, elle n'avait put le cacher. Depuis, les clients la fuyait comme la peste.

    Leïla regarda dehors, et ne vie personne. En même temps, c'était compréhensible, vu le temps de ts'lish... il faisait froid, et quand il ne pleuvait pas, il grêlait. Tout le monde savait que ce n'était pas naturel, ce n'était pas du tout la saison à ce temps. La saison, c'était l'hiver dernier quand... quand Lina et elle avait fait Liven en bonhomme de neige, et que celui-ci les avait coursé pendant des heures. Rien qu'à ce souvenir, l'adolescente pouffa. Elle reprit son balai en souriant et continua, alors qu'il commençait à pleuvoir dehors, et que Torno se réveillait de sa sieste.

    Pendant une heure entière, rien ne se passa. Pas un client, et pas un seul chat dehors. Leïla trouva ça très bizarre, mais ce dit que c'était la pluie qui ne cessait de tomber qui faisait ça. Elle ne se serait jamais douté que...
    Tandis qu'elle feuilletait un magazine de mode, elle entendit un bruit provenant de la remise. Elle tourna la tête, en se demandant qui pouvait bien être la dedans. Elle prit en main le couteau qui était toujours caché dans sa manche, et fit un signe à Torno pour qu'il soit prêt à intervenir en cas de problème.
    Doucement, mais sûrement, elle s'approcha de la porte qui menait à la remise, quand un autre bruit de fit entendre. Mais cette fois, il ne venait pas de l'endroit du premier, mais derrière elle. Elle se retourna sans un bruit, et sa respiration se coupa. Devant elle, se tenait un vampire. Elle écarquilla les yeux, même si ce n'était pas Alia, mais repris vite son calme. Elle savait qu'un jour ou l'autre cela arriverait. Qu'elle se ferait attaquée.

    [H.J : Je m'arrête là =D ! Bon, ben voilà quoi...]


    _________________
    oO Leïla Desmi Oo
    ou Lala

    Les glands ne sont pas tous tombés d'un arbre...
    Attention, un sourire géant est derrière vous...



    *RYZEUSE
    avatar
    GM-1
    Maître du jeu

    Messages : 220

    Re: Une journée comme les autres... ou presque [PV GM1]

    Message  GM-1 le Sam 20 Sep 2008 - 22:34

    Lorsque vous entriez dans les rues commerçantes de Sannom, outre la rue principale, et que vous vous retrouviez confronté à une profusion de boutiques vendant toutes sortes de choses des chaussettes colorées aux sorts nettoyants en passant par la télé terrienne, vous vous trouviez généralement mêlé à une foule de gens tous plus étranges les uns que les autres. Qu'il pleuve, vente, neige, fasse beau ou que le temps soit couvert, qu'il soit huit heures du matin, du soir voire en plein milieu de la nuit pour certaines boutiques, il y avait des gens. Généralement. En effet, si durant ces dernières semaines vous étiez allé(e) faire vos achats, vous aviez de fortes chances de rencontrer des vampires. Vous aviez également de fortes chances d'être quasiment seuls dans les rues, surtout lorsque les commerçants alentours étaient publiquement suspectés d'être lié à la coalition anti-vampires. Comme Leïla Desmi, qui n'avait en ce moment presque personne devant sa boutique. Car il y avait bien une personne, ou devrais-je dire une ombre, car personne (sauf es imbéciles) ne peut se vanter de voir un vampire lorsque celui-ci ne veut pas être vu. Celle-ci, en l'occurrence.

    Unja patientait depuis le matin en face du magasin de farces et attrapes que tenait Mlle Desmi (puisque Mlle Davis était partie), tout en prenant des notes de sa fréquentation. A sa plus grande joie, les clients se faisaient rares et évitaient prudemment le magasin, préférant trouver ce dont ils avaient besoin chez les concurrent un peu plus loin, quitte à payer plus cher la même qualité. L'ère des profiteurs était venue... Deux gamins qui ne devaient pas se rendre compte de la mauvaise réputation de la boutique venaient de sortir, puis un homme entra, et ressortit un peu plus tard. La vampire nota son nom et attendit encore un peu. Un rapide coup d'œil à sa montre une heure plus tard lui apprit qu'elle devait y aller. Aussi rangea-t-elle son bloc-notes et lança un sort dans ce qu'elle supposait être la remise du magasin. Elle aimait beaucoup les diversions et les effets de surprise... A son avantage bien sur. Tout en resserrant la cape qui la couvrait (elle aimait également le mysticisme), Unja entra silencieusement dans le commerce et referma la porte à clef derrière elle. La propriétaire se retourna vers elle à ce moment-là, brandissant un couteau. La vampire haussa les sourcils : un couteau ? Elle ne connaissait aucun sort d'attaque ou de défense ? Quel ridicule ! Néanmoins, l'immortelle savait qu'un de ses confrères avait eu du mal à la maîtriser lors de sa précédente capture, elle était donc sur ses gardes. Mais franchement, ce n'était pas une mission difficile qu'on lui avait assigné. N'est-ce pas ?


    - Mademoiselle Leïla Desmi, je vous arrête pour rébellion contre le gouvernement. Vous êtes priée de me suivre sans résistance. Ca, c'était la version officielle.

    Unja sourit, dévoilant deux canines assez inquiétantes. Elle continua de sa voix posée et amusée :

    - En réalité, si tu parles je t'amoche, si tu résiste je t'amoche aussi, et... si tu ne m'obéis pas je fais pareil. C'est dommage que je n’aie pas le droit de te tuer... Je suis sûre que ton sang est succulent. Malheureusement, tu serviras d'exemple... Quel gâchis !

    La vampire pencha la tête sur le côté, les yeux brillants. L'odeur de l'humaine était décidemment très appétissante. Trop. Elle n'avait pas intérêt à se rebeller, sinon... Unja ne savait pas si elle pourrait se contrôler elle-même. C'était une mission de contrôle de soi-même, en fait... On avait eu raison de la lui confier, à elle qui ne se maîtrisait pas assez de l'avis général.


    _________________


    Leïla Desmi
    Ancien membre

    Messages : 2009
    Age : 28
    Métier : Vendeuse d'un magasin de farces et attrapes !
    Nature : Torno, écureuil bien trop sérieux.
    Niveau : 1er

    Re: Une journée comme les autres... ou presque [PV GM1]

    Message  Leïla Desmi le Dim 22 Fév 2009 - 16:49

    [H.J : Faire des excuses ça veut dire qu'on est faible. J'ai vu ça dans NCIS. Ahaha. Donc j'en ferais pas pour mon retard. NA Tire langue ]

    - Mademoiselle Leïla Desmi, je vous arrête pour rébellion contre le gouvernement. Vous êtes priée de me suivre sans résistance. Ca, c'était la version officielle.

    La vampire, car oui, c'était une fille, on s'en rendait vite compte, était très belle. Sa peau était parfaite, quoiqu'un peu trop blanche au goût de Leïla. Celle-ci fut un peu surprise de la voix calme et posé de la vampire. Elle ne bougeait pas, l'observant, comme si elle ne se rendait pas compte que la créature qui se tenait devant elle pouvait la tuer en 1 seconde, rien quand bougeant son petit doigt. Ce n'était pas le couteau qui allait l'aider à s'enfuir, et encore moins ses compétences à magie. Aussi, elle opta pour une autre technique.

    - En réalité, si tu parles je t'amoche, si tu résiste je t'amoche aussi, et... si tu ne m'obéis pas je fais pareil. C'est dommage que je n’aie pas le droit de te tuer... Je suis sûre que ton sang est succulent. Malheureusement, tu serviras d'exemple... Quel gâchis !
    - Oh... Vous êtes sure que je ne peux pas parler ? Et, nan mon sang n'est vraiment pas bon, on m'a déjà dit qu'il avait le goût de la rouille !


    Tout sourire, Leïla essayait de réfléchir, mais elle s'avait pertinament qu'elle ne pouvait strictement rien faire. Contre une vampire, toute seule.

    • - Torno, ne bouge pas d'accord... Tu vas rester cacher, je vais me faire emmener, puis tu vas te faire passer pour un écureuil débile qui se balade en ville, et puis t'iras trouver Liven, mais sans te faire suivre, ou si tu soupçonne quoique ce soit tu te bares, parce que si Liven se fait prendre...
    - LEILA ! Je sais tout ça, je sais comment je vais faire, et je vais y arriver, bon pour l'instant je suis une peluche...
    - A bientôt ! •

    - Bref, je veux bien que vous m'emmeniez, et je ne vais pas vous faire de souci, j'ai pas très envie de mourir, mais... une fois que vous m'aurez emmené, vous comptez faire quoi de moi ?! Je ne vous serais pas très utile vous savez, mais compétence en magie ne sont pas très grande et...


    Elle s'interrompit et regarda la vampire. Leïla n'avait pas bougé d'un pouce, elle attendait une opportunité, et espérais qu'elle ne saignerait pas si elle arrivait à s'enfuir. Vue l'envie très compréhensible de la vampire, elle ne se poserait pas la question "je bois son sang ou pas ?".
    Leïla attendait la réaction de son agresseur, avec un sort bien en tête. Elle était sérieuse, et ne prenais pas la vampire pour une... nulle. Elle savait qu'elle devait être très forte, pour venir la chercher seule, alors que les vampires savaient que Leïla avait réussit à s'enfuir, la fois précédente.
    Vraiment, le combat était inégal. Injuste.


    _________________
    oO Leïla Desmi Oo
    ou Lala

    Les glands ne sont pas tous tombés d'un arbre...
    Attention, un sourire géant est derrière vous...



    *RYZEUSE

    Contenu sponsorisé

    Re: Une journée comme les autres... ou presque [PV GM1]

    Message  Contenu sponsorisé